BFMTV

Double incendie à Berre-l'Etang: enquête ouverte pour "destruction"

Des explosions sont survenues dans la nuit dans deux cuves, générant un double incendie sur le site. La justice a décidé d'ouvrir une enquête.

Un double incendie s'est déclaré mardi matin sur le site pétrochimique américain LyondellBassel à Berre-l'Etang, dans les Bouches-du-Rhône. L'un des départs de de feu a pu être maîtrisé tôt dans la matinée, le deuxième foyer a été éteint peu après 11 heures. Aucun blessé n'est à déplorer, et selon le préfet, "il n'y a pas de risque avéré pour la santé" des habitants proches.

La thèse de "l'acte volontaire"

Vers 3 heures du matin, deux explosions ont retenti sur ce site situé près de l'étang de Berre et de l'aéroport de Marseille-Marignane. "Deux cuves, distantes de 500 mètres l'une de l'autre et remplies de produits chimiques, sont touchées", a expliqué une source proche du dossier.

Les enquêteurs ne comprennent pas pour l'instant comment deux départs de feu ont pu avoir lieu simultanément, la thèse de l'acte volontaire fait partie des pistes exploitées. Le parquet a d'ailleurs ouvert une enquête pour "destruction par incendie", a-t-on appris en début d'après-midi.

A l'approche du site, on distinguait dans la matinée une cuve en feu dont se dégageait un épais panache de fumée visible à plusieurs kilomètres. France Bleu Provence a posté un cliché sur son compte Twitter.

Projection de mousse pour éteindre le foyer

La sortie "Rognac" de l'autoroute A7 est par ailleurs fermée et des barrages de police et de gendarmerie empêchent l'accès au site. La préfecture a renforcé les équipes de secours "d'une centaine de pompiers et une vingtaine de véhicules spécialisés" du Codis 13.

"Ces bacs contiennent des hydrocarbures de type essence", a précisé LyondellBasell. Le premier bac, contenant de l'essence, a pu être éteint. "Le second bac, contenant du naphta, est en phase de temporisation avec une projection de mousse pour étouffer le feu", a détaillé la préfecture dans la matinée. Par ailleurs, un "barrage préventif" a été installé sur l'étang de Berre pour prévenir toute pollution, notamment par les "eaux d'extinction".

la rédaction avec AFP