BFMTV

Des milliers de litres de vin répandus dans les rues de Sète

Sète vue depuis le Mont Saint-Clair

Sète vue depuis le Mont Saint-Clair - Christian ferrer via Wikimedia Creative Commons

Des cuves ont laissé échapper des flots de vin dans l'est de la ville de Sète, dans l'Hérault, dans la nuit de mardi à mercredi. La piste d'un sabotage est envisagée.

Le vin est tiré, il faut le boire, dit le dicton, bien qu'il faille rarement entendre ce proverbe littéralement. Personne d’ailleurs ne conseillera aux habitants de Sète de boire le vin qui s’est répandu dans la ville durant la nuit de mardi à mercredi, ainsi que le rapporte Le Midi Libre.

Avant minuit ce mardi, les pompiers sont à pied d’œuvre dans la cité qui a vu naître Georges Brassens et Paul Valéry. Plus exactement, ils se trouvent avenue du Maréchal-Juin, à la sortie de la ville, et tentent de mener à bien une curieuse intervention. Les soldats du feu doivent contrer l’invasion de la chaussée par des flots de liquide.

Le vin a été aspiré en une demi-heure

Des milliers de litres de vin se propagent alors à cet endroit. La boisson couvre non seulement les trottoirs et l'avenue mais pénètre aussi dans les parkings souterrains et les caves des environs. Bien entendu, l’odeur dégagée par le breuvage répandu en pure perte taquine le nez des riverains. Ces hectolitres provenaient de cinq cuves de l’entreprise de négociant en vins, Biron.

Les pompes disposées par les pompiers ont goulûment avalé tout ce liquide en une demi-heure, libérant chaussée, trottoirs, caves et parkings. La piste du sabotage est sérieusement envisagée par la police qui a été dépêchée sur place aussitôt.

R.V