BFMTV
Société

Décès du père d'un journaliste de Rue89, harcelé par le hacker Ulcan

Le hacker Ulcan dans l'émission de France 2 "Complément d'Enquête".

Le hacker Ulcan dans l'émission de France 2 "Complément d'Enquête". - Capture d'écran Youtube

Cible de canulars téléphoniques du hacker Ulcan -Grégory Chelli de son vrai nom- le père d'un journaliste de Rue89 est mort des suites d'un infarctus, mardi.

Le père du journaliste de Rue89 Benoît Le Corre est décédé mardi matin à l'hôpital, des suites d'un infarctus. Un mal qui l'avait frappé après avoir été la cible de canulars téléphoniques de mauvais goût de la part du hacker franco-israélien Ulcan, alias Grégory Chelli, selon le journaliste de Rue89.

Deux canulars de mauvais goût

"En raison d’antécédents familiaux et d’une hyperactivité professionnelle, le père de Benoît était une personne à 'hauts risques', selon les médecins", a expliqué le cofondateur de Rue89, Pierre Haski (également victime des canulars d'Ulcan), dans un billet publié sur le site d'informations, ajoutant qu'il est "difficile de ne pas faire le lien avec le stress éprouvé les jours précédant cet infarctus".

Le père du journaliste avait dû être plongé dans un coma artificiel après son infarctus, qui était survenu cinq jours après un premier appel d'Ulcan, le 31 juillet, lui annonçant la fausse mort de son fils en se faisant passer pour un policier. Deux jours plus tard, Ulcan avait appelé la police en se faisant passer pour le père de Benoît Le Corre, expliquant avoir tué sa femme et son fils. Les policiers avaient ainsi surgi en pleine nuit au domicile des parents du journaliste.

A l'origine du harcèlement, une enquête journalistique

Le hacker avait pris pour cible les parents du journaliste après que celui ci avait publié, le 29 juillet, une enquête sur ses méthodes pour faire tomber des sites internet jugés trop favorables à la cause palestinienne, en pleines violences à Gaza. 

Ancien membre de la Ligue de défense juive, installé en Israël, Ulcan est sous le coup de plusieurs plaintes déposées par Rue89, par Pierre Haski, et par la famille de Benoît Le Corre, ainsi que d'autres sites, institutions et personnes, victimes de ses attaques informatiques et harcèlements. "Malgré l’ouverture d’une information judiciaire française et la désignation d’un juge d’instruction, elles sont restées sans suite jusqu’ici en l’absence, semble-t-il, de tout mouvement du coté des autorités israéliennes", écrit Pierre Haski. L'émission de France 2 Complément d'Enquête a diffusé, le 25 septembre, un reportage dans lequel Ulcan parle pour la première fois à des journalistes (voir ci-dessous). 

A.S.