BFMTV
Société

Côtes-d'Armor: il voit un sanglier poursuivi par une vingtaine de chiens faire irruption dans son salon

Un sanglier - Image d'illustration

Un sanglier - Image d'illustration - Tobias Schwarz - AFP

L'incident s'est déroulé dans la commune de Languédias ce samedi. Le sanglier a fait irruption en brisant une baie vitrée, alors que l'animal était poursuivi par une vingtaine de chiens.

Artur Mendès Dos Santos ne s'attendait certainement pas à assister à cette scène ce samedi après-midi. Le quadragénaire, habitant une maison située dans le bourg de Languédias, non loin de Dinan (Côtes-d'Armor), a été surpris par l'arrivée en trombe d'un sanglier chez lui, rapporte le quotidien régional Ouest-France. L'animal fuyait une chasse qui le visait.

Le sanglier a brisé une baie vitrée pour rentrer dans la maison, se blessant par la même occasion au groin. Paniqué, le mammifère d'environ 80 kg a foncé dans les différentes pièces de la maison, semant la pagaille. Le propriétaire des lieux a pu quant à lui se retrancher à l'extérieur.

"C'était comme une scène de crime", décrit Guillaume Cadol, secrétaire de l'association communale de chasse à nos confrères de Ouest-France.

La structure locale organisait ce jour-là une battue. Une vingtaine de chiens ont à leur tour pénétré les lieux. Le sanglier, pris en tenaille dans le salon, a pu être mis à l'extérieur par l'un des quatre chasseurs ayant pris part à cette battue.

Un panneau de bois en guise de compensation

Selon Guillaume Cadol, "deux chiens et le chasseur ont été blessés légèrement". Pour Artur Mendès Dos Santos, les dégâts matériels dans la maison qu'il mettait lui-même sur pied depuis deux ans sont importants. Il se réjouit toutefois que le sanglier n'ait pas fait irruption dans une maison habitée par des enfants.

Les chasseurs ont finalement prêté main-forte au propriétaire pour nettoyer sa maison, installant un large panneau de bois sur sa baie vitrée brisée. Pour eux, il s'agit avant tout d'une question de régulation.

"Malheureusement, on est appelé à voir d’autres situations identiques, surtout à cause des endroits où l'on n’a pas le droit de chasser et de la prolifération des animaux"​, déplore Guillaume Cadol auprès de Ouest-France.

Le sanglier s'est quant à lui enfui.

Hugo Roux