BFMTV

Coronavirus: les parents obligés de garder leurs enfants ne subiront "pas de perte financière"

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer dans la cour de l'Elysée le 11 décembre 2019

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer dans la cour de l'Elysée le 11 décembre 2019 - LUDOVIC MARIN / AFP

Plus de 400.000 élèves sont concernés par les fermetures d'écoles en France. Pour les parents devant rester chez eux afin de garder leurs enfants, Jean-Michel Blanquer rappelle que l'Education nationale pour leur fournir une attestation et que cette situation n'aura pas d'impact financier pour eux.

Alors que plus de 120.000 personnes ont été contaminées par le Covid-19 à travers le monde, la propagation du coronavirus s'accélère en France. Ce jeudi, 2284 cas sont confirmés en métropole et en outre-mer. Pour tenter d’endiguer la diffusion, le ministère a fermé, depuis plusieurs jours, des établissements scolaires, dans l’Oise, le Haut-Rhin, le Morbihan, en Corse, mais aussi dans 16 communes près de Montpellier. Et la liste pourrait encore s’allonger, précise ce jeudi matin sur France Info le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer.

"La liste va nécessaire s’allonger dans d’autres territoire, c’est évident. Mais la fermeture totale des écoles n’est pas envisagée", souligne-t-il, affirmant qu’une telle disposition serait "contre-productif".

En effet, le ministre estime que la fermeture totale de tous les établissements scolaires "paralyserait le pays. Si les enfants des soignants ne pouvaient pas aller à l’école par exemple, ça poserait problème aux infirmiers, aux médecins... Donc c’est une question qu’il faut étudier avec finesse", prévient-il, rappelant que ce choix, fait par l’Italie qui a bouclé l’intégralité des écoles du pays jusqu’au 3 avril, est une exception.

L'Éducation nationale peut fournir une attestation

"La plupart des pays européens sont dans une stratégie comparable à la nôtre et non à celle de l’Italie. Cela nous permet d’avoir un meilleur étalement des soins", observe Jean-Michel Blanquer.

Mais comment faire si vous êtes concernés par une fermeture d'école? Le ministre rappelle qu’un enseignement à distance est prévu pour les enfants concernés avec le CNED ou l’Environnement numérique de travail (ENT). "Le système tient le coup. Nous l’avons prévu pour 7 millions d’élèves mais nous pouvons encore l’ajuster" si les besoins venaient à augmenter, assure Jean-Michel Blanquer.

Par ailleurs, l'Éducation nationale peut fournir une attestation en cas de fermeture d’école pour permettre aux parents qui travaillent de rester à la maison avec leurs enfants. "C’est une fermeture administrative donc elle est aussi vérifiable par tout le monde. L’employeur ne peut pas sanctionner. Il n’y aura pas de perte financière ni jour de carence pour ceux qui restent à la maison", garantit le ministre.

Ambre Lepoivre