BFMTV

Coronavirus: comment laver son linge pour éradiquer le Covid-19?

Une laverie (illustration)

Une laverie (illustration) - LOIC VENANCE / AFP

Le virus peut se déposer sur les vêtements par le biais de projections de gouttelettes. Il pourrait demeurer plusieurs heures sur les tissus.

Il ne suffit pas de se laver les mains régulièrement et d'appliquer les gestes barrières pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. Ce combat passe aussi par un front domestique. Il y a la désinfection de son logement, conseillée notamment après les sorties pour éviter de rapporter le virus chez soi. Mais il y a aussi le cas des vêtements que l'on porte.

Cycle de 60 degrés en machine à laver

Faut-il prendre des précautions particulières pour laver un linge potentiellement contaminé par le Covid-19? A ce stade, les données quant à la durée de vie du virus sur les tissus varient. Le 18 février, le Haut conseil de la Santé publique, saisi par la Direction générale de la Santé (DGS), a rendu un avis notamment relatif au traitement du linge d'un cas confirmé de contamination au Covid-19.

L'instance recommande ainsi, à ce niveau de connaissance acquise sur le virus, de "laver les draps et le linge d'un patient confirmé dans une machine à laver avec un détergent habituel et un cycle à 60 degrés minimum pendant 30 minutes au minimum".

Des données corroborées par deux spécialistes auprès de Checknews, le service de vérification de Libération, qui s'est entretenu avec la virologue du CHU de Lille Anne Goffard et Gilles Pialoux, du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital parisien Tenon. Le quotidien écrit ainsi que le "Covid-19 perd son potentiel infectieux à partir d'une exposition à 56 degrés pendant vingt à trente minutes ou à 65 degrés pendant cinq à dix minutes".

Pas d'alcool ou de chlore sur les tissus

Sur son site, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) souligne que la pulvérisation d'alcool ou de chlore sur le corps et les tissus ne tuera pas le nouveau coronavirus. Et pourrait même se révéler dangereuse.

"La pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses", met en garde l'organisme mondial, soulignant toutefois que ces deux produits peuvent "être utiles pour désinfecter les surfaces".
Clarisse Martin