BFMTV

CARTE. Après 2 mois de forte hausse, la mortalité en France revient à un niveau normal en mai

-

- - -

S'il est pour l'instant impossible de relier formellement la hausse de la mortalité à l'épidémie de Covid-19, on constate tout de même que les départements concernés sont les plus touchés par le coronavirus.

Le nombre de décès enregistrés en France depuis mars est en hausse par rapport aux chiffres de 2019 dans plusieurs départements fortement touchés par l'épidémie de coronavirus, selon des données publiées par l'Insee.

Une surmortalité enregistrée à partir du confinement

La surmortalité est clairement visible à partir du 16 mars, date de l'annonce de la mise en place du confinement. Le pic a eu lieu le 1er avril 2020, avec 2800 décès enregistrés contre "seulement" 1700 le même jour de l'année précédente. 

Depuis la mi-avril, on constate cependant un retour progressif à la normale. Depuis le début du déconfinement, le 11 mai, on observe que la mortalité est revenue à peu près au même niveau qu'en 2019.

"Il ne s'agit pas d'une estimation de la surmortalité liée au Covid-19, qui nécessite la mobilisation de modélisations économétriques mises en œuvre par Santé Publique France" prévient cependant l'Insee.

Ces statistiques sont basées sur le Répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP) qui recense tous les actes d'état civil et ne précise pas les causes de décès. Cependant, lorsqu'on regarde ces chiffres département par département, on remarque que la surmortalité concerne principalement les départements les plus durement touchés par la pandémie de coronavirus.

La carte de la mortalité par département

C'est notamment le cas du Haut-Rhin, l'un des principaux foyers de l'épidémie de Covid-19 en France. Dans ce département, on a enregistré 3116 morts entre le 1er mars et le 1er juin 2020, contre "seulement" 1765 à la même période en 2019, soit une hausse de 77%. On constate une augmentation similaire dans d'autres départements fortement touchés par le virus, comme la Seine-Saint-Denis (+83%), les Vosges (+49%) ou encore l'Oise (+40%).

La carte ci-dessous recense la variation entre 2020 et 2019 de la mortalité dans chaque département métropolitain pour la période du 1er mars au 1er juin. Cliquez sur les départements qui vous intéressent pour en savoir plus.

De nombreux départements n'enregistrent pour l'instant pas de hausse de mortalité. Cependant, une augmentation a également été constatée chez certaines catégories de population.

Une mortalité en hausse chez les personnes âgées

Ainsi, on constate plus de décès chez les seniors en 2020 qu'en 2019. Des écarts similaires ont été observés dans les Ehpad et les établissements médico-sociaux (EMS), ainsi que dans les hôpitaux et cliniques privées. Ces hausses spécifiques semblent donc confirmer qu'une large partie de la surmortalité en mars 2020 est liée à l'épidémie de coronavirus, plus virulente chez les personnes âgées.

Les premières données communiquées de manière dématérialisée à l'Insee indiquent que la mortalité revient petit à petit à la normale. Ces données, partielles, confirment en effet une baisse pour les premiers jours du mois de juin.

Louis Tanca avec AFP