BFMTV
Société

"Banco, nous allons le faire": Macron annonce l'extension de la gratuité des préservatifs pour les mineurs

Le président de la République avait annoncé jeudi la gratuité des préservatifs en pharmacie sans prescription pour les 18-25 ans.

Pour les jeunes majeurs... et aussi pour les mineurs. Après avoir annoncé jeudi la gratuité des préservatifs en pharmacie pour les 18-25 ans à compter de 2023, Emmanuel Macron annonce l'extension de cette gratuité pour les mineurs.

"Ce qui guide mon action, c'est de protéger nos concitoyens, de protéger notre jeunesse. Je vous réponds donc: banco, nous allons le faire", a tweeté le président de la République en réponse à l'animateur Christophe Dechavanne qui lui en a fait la demande.

"J'ai été pris à parti par beaucoup sur le fait que beaucoup de nos jeunes mineurs avaient des relations sexuelles et qu'il fallait aussi qu'ils puissent se protéger car ayant les mêmes contraintes financières", a expliqué Emmanuel Macron dans une vidéo postée sur son compte Instagram.

"Une très bonne politique de prévention"

"C'est une très bonne politique de prévention pour permettre à tous les jeunes de se protéger. 'Sortez couverts' comme disent les grands auteurs", a poursuivi le président de la République.

L'animateur et producteur Christophe Dechavanne, ambassadeur depuis une trentaine d'années du port et de l'usage des préservatifs, avait salué jeudi soir sur BFMTV la première annonce du président. Interrogé à nouveau ce vendredi sur BFMTV, Christophe Dechavanne n'a pas caché son "bonheur" à l'annonce de cette extension.

Emmanuel Macron a également annoncé un renforcement de la vaccination contre le papillomavirus et des dépistages gratuits supplémentaires en plus du VIH, sans préciser les autres pathologies concernées.

Ces dernières années, le nombre de nouveaux diagnostics d'infection au VIH n'a pas baissé en France, stagnant autour de 5.000 en 2021. En outre, selon Santé publique France, 15% des personnes ayant découvert leur séropositivité en 2021 étaient âgées de moins de 25 ans, et la part de cette classe d'âge ne baisse pas depuis 2017.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV