BFMTV

Air France prévoit qu'un vol sur deux sera assurré lundi

Si vous devez emprunter un vol Air France dans les prochains jours, vous pouvez vous faire rembourser votre billet.

Si vous devez emprunter un vol Air France dans les prochains jours, vous pouvez vous faire rembourser votre billet. - Kenzo Tribouillard - AFP

La compagnie avait annoncé dans un premier temps que seuls 40% des vols seraient assurés lundi. Les dernières négociations prévues dans l'après-midi permettront peut-être d'éviter cette grève.

La compagnie aérienne Air France a légèrement revu à la hausse ses prévisions de trafic pour lundi, premier jour d'une grève de pilotes, annonçant dimanche qu'elle comptait assurer près d'un vol sur deux.

"Nous prévoyons d'assurer 48% de nos vols" avec quelque 60% des pilotes s'étant déclarés grévistes, ce qui constitue une "légère amélioration par rapport à nos prévisions de samedi soir", a souligné lors d'un point presse Catherine Jude, directrice du Centre de Contrôle des Opérations.

En revanche, la compagnie reste pessimiste pour les jours suivants, la grève menaçant de se faire plus dure à partir de mardi.

Les négociations ayant "achoppé", les syndicats ont annoncé dimanche soir que la grève était maintenue pour lundi. 

Que faire si vous êtes concernés?

"Les clients peuvent se faire rembourser" "ou reporter leur voyage sans frais pendant un an, sans attendre l'annonce de l'annulation du vol" pour les vols prévus entre le 15 et le 22 septembre, a précisé Catherine Jude. Ces modifications peuvent se faire en ligne sur le site d'Air France, ou bien dans les aéroports aux comptoirs de la compagnie.

Depuis hier, quelque 65.000 SMS ont été envoyés aux clients touchés par une annulation. "Près de 7.000 personnels d'Air France sont mobilisés dés aujourd'hui pour assister nos clients", assure Catherine Jude.

Pourquoi font-ils grève?

  • Les désaccords entre le groupe et ses pilotes, dont trois syndicats menacent de faire grève, portent sur Transavia, la filiale low-cost d'Air France.Transavia est la pierre angulaire du nouveau plan stratégique d'Air France, qui prévoit de refondre les réseaux court et moyen-courrier pour répondre à la concurrence des compagnies à bas coût.

Dans le cadre de ce plan, le groupe veut ouvrir de nouvelles bases Transavia en Europe avec des pilotes sous contrat local. De leur côté, les syndicats demandent un contrat unique pour les pilotes aux conditions actuelles d'Air France, quelle que soit la compagnie du groupe. Une revendication rejetée cette semaine par le PDG Alexandre de Juniac, qui s'est dit prêt "à discuter" de "compensation" pour les "volontaires" allant travailler chez Transavia.

Une grève d'une semaine serait le plus long conflit mené par des pilotes d'Air France depuis 1998.

A. G. avec AFP