BFMTV

A Nantes, Gérald Darmanin accueilli par des militantes féministes

Gérald Darmanin place de la Concorde à Paris le 14 juillet 2020. (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Gérald Darmanin place de la Concorde à Paris le 14 juillet 2020. (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Christophe Ena © 2019 AFP

Venu avec Jean Castex après l'incendie de la cathédrale, le ministre de l'Intérieur a été accueilli par quelques dizaines de militantes en colère.

A Nantes, Gérald Darmanin avait un comité d'accueil. Le ministre de l'Intérieur, venu avec le Premier ministre après l'incendie de la cathédrale, a été accueilli par quelques dizaines de militantes féministes.

A quelques dizaine de mètres de la cathédrale, sur la rue de Strasbourg, se sont rassemblées des militantes protestant contre la nomination de Gérald Darmanin au ministère de l'Intérieur.

Le ministre de l'Intérieur a été accusé en 2017 de viol par une femme, qui l'avait sollicité en 2009, lorsqu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP (parti devenu LR), pour tenter de faire annuler sa condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants à l'égard d'un ex-compagnon.

Classée sans suite dans un premier temps, la procédure a été relancée par la cour d'appel de Paris qui a demandé début juin de nouvelles investigations.

Depuis sa nomination à l'Intérieur, Gérald Darmanin est l'objet de manifestations et tribunes dénonçant sa place au gouvernement. De son côté, il se dit "à la disposition totale de tous les magistrats de France". "Je suis tranquille comme Baptiste".

https://twitter.com/ivalerio Ivan Valerio Directeur adjoint de la rédaction BFMTV.com