BFMTV

Sciences : pour vivre vieux, vivons castrés

Le palais impérial coréen, à Séoul

Le palais impérial coréen, à Séoul - -

Une étude coréenne montre que les eunuques vivent en moyenne 14 ans de plus que les autres hommes.

Procréer moins pour profiter plus. Des biologistes des universités de Séoul et d'Incheon, en Corée du Sud, se sont penchés sur la relation entre reproduction et longévité. Pour ce faire, ils ont comparé l'âge moyen de mortalité d'eunuques et d'hommes non castrés vivant à la Cour impériale de Corée au XVIIIe siècle.

L'étude, publiée lundi dans la revue Current Biology, révèle ainsi que les castrats vivaient en moyenne jusqu'à 70 ans, soit 14 ans de plus que les hommes pourvus d'organes génitaux. Sur les 81 cas d'eunuques étudiés, trois ont même dépassé l'âge de 100 ans.

Les chercheurs ajoutent que les deux groupes étudiés disposaient de conditions de vie similaires.

La testostérone nuit à la longévité

Explication des chercheurs ? On sait que les hommes font, en moyenne, moins de vieux os que les femmes. Cela pourrait être dû à leur taux élevé de testostérone, hormone responsable du développement musculaire mais qui affaiblit le système immunitaire. Elles pourraient également augmenter les risques cardio-vasculaires. Or la testostérone est majoritairement produite par les testicules, dont les eunuques ont été délestés.

Selon Le Figaro, plusieurs études menées sur des rats et des chiens avaient déjà révélé une augmentation de la vie chez les mâles castrés. Mais aucune étude n'avait été encore menée chez les humains.

Messieurs, si vous souhaitez reléguer Jeanne Calment aux oubliettes de l'histoire, vous savez donc ce qui vous reste à faire...

>> Illustration : tjsander / Flickr / licence CC