BFMTV

S'il continue de s'affaisser, l'Etna pourrait provoquer un tsunami en Méditerranée

-

- - Wikimedia

Le plus haut volcan d'Europe, situé en Sicile, glisse peu à peu dans la mer Ionienne. S'il venait à s'effondrer de façon soudaine, les conséquences pourraient être dramatiques.

Le plus haut volcan actif d'Europe n'en finit plus de s'affaisser. Du haut de ses 3300 mètres, l'Etna, situé dans l'est de la Sicile, glisse peu à peu dans la mer Méditerranée, à raison de "plusieurs centimètres par an".

Un phénomène connu depuis des années mais mis en lumière par une enquête, réalisée par l'institut allemand Geomar et parue le 10 octobre dans la revue Science Advances. Au moyen d'une nouvelle technique, la géodésie marine, les scientifiques ont ainsi pu noter un déplacement de quatre centimètres en seulement huit jours en 2017. En moyenne, le volcan s'enfoncerait de trois centimètres chaque année, en particulier sur son flanc sud-est. 

Ce phénomène s'explique selon eux par la gravité et non par la pression exercée par le magma à l'intérieur du volcan, comme ils le pensaient auparavant. L'Etna est, du reste, situé sur un terrain en pente, ce qui aggrave encore la situation. 

Un "tsunami dans toute la Méditerranée"

Selon eux, il est possible qu'à terme, le volcan s'effondre de manière soudaine dans la mer Ionienne. Un scénario qui pourrait avoir des conséquences dramatiques pour les régions environnantes, et notamment les deux villes voisines de Catane et Messine, respectivement 250.000 et 315.000 habitants. Mais les répercussions de l'effondrement pourraient être encore plus graves:

"Toute la pente est en mouvement en raison de la gravité. Par conséquent, il est tout à fait possible qu’elle glisse soudainement, ce qui pourrait déclencher un tsunami dans toute la Méditerranée", estime le professeur Heidrun Kopp, co-auteur de l’étude.

Impossible en revanche de prédire avec précision la probabilité d'un tel scénario, ni quand il pourrait avoir lieu. 

Claire Rodineau