BFMTV

Rosetta: revivez l'atterrissage de Philae sur la comète Tchouri

La comète Tchouri vue depuis la sonde Philae, lors de son approche, ce mercredi 12 novembre 2014.

La comète Tchouri vue depuis la sonde Philae, lors de son approche, ce mercredi 12 novembre 2014. - ESA

Après dix ans de voyage pour arriver à destination, la sonde Rosetta a largué mercredi matin le robot Philae. S'il a bel et bien réussi à atterrir vers 16h35 à la surface de la comète Tchouri, un doute persiste au sujet de son ancrage. Revivez minute par minute cette journée exceptionnelle.

L'atterrissage de Philae sur la comète Tchouri a réussi, ce mercredi. Mais son ancrage suscite des inquiétudes. Lancée le 2 mars 2004, la sonde Rosetta, a emmené, au cours d'un voyage long de dix ans, le petit robot laboratoire à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre, au dessus de la comète Tchourioumov-Guérassimenko. Rosetta avait obtenu, ce mercredi matin, un feu vert définitif pour le largage de Philae. S'il peut finalement s'ancrer, le robot devrait pouvoir effectuer des prélèvements et des analyses.

Ce direct est maintenant terminé, revivez minute par minute tous les faits marquants de cette journée historique.

21h15 - Et si Philae avait atterri... deux fois?

Les questions sont encore nombreuses, ce mercredi soir, au sujet de la sonde Philae. Ainsi, le petit robot a peut être atterri à deux reprises sur la comète "Tchouri". "Nous ne comprenons pas encore vraiment ce qui s'est passé", a déclaré Stephan Ulamec, responsable de Philae, depuis le Centre européen d'opérations spatiales (ESOC) à Darmstadt, en Allemagne. "Nous devrions en savoir beaucoup plus demain matin".

Des fluctuations dans les signaux radio suggèrent soit que Philae a atterri dans une sorte de "bac à sable", soit qu'il a doucement rebondi sur la surface avant de se reposer une seconde fois.

20h10 - Philae a survécu à l'atterrissage, mais...

"Cela fait moins de trois heures que nous sommes sur une comète à 500 millions de kilomètres, il faut nous donner du temps", annonce le directeur de général de l'Agence spatiale européenne. Sur le ton de l'humour, il souhaite toutefois se montrer rassurant: "Nous ne nous sommes pas trompés de comète".

"Je veux que nous soyons prudents, parce que nous en sommes qu'au début", avertit-il encore, avant d'énumérer des nouvelles positives. Ainsi, Philae a survécu à l'atterrissage et le contact radio est officiellement toujours en cours. Par ailleurs, "le robot a encore de la batterie", précise encore le directeur général de l'ESA.

Il faudra toutefois s'armer de patience pour en savoir plus, et comprendre notamment pourquoi les harpons du petit appareil n'ont pas fonctionné correctement. "Nous ne comprenons pas tout à fait ce qu'il s'est passé pour l'instant", a ajouté un autre responsable de l'ESA. 

19h55 - Les premières images de la sonde Philae

Nous attendons d'un moment à un autre des nouvelles de Philae, en l'état le petit robot serait toujours en capacité de communiquer avec la sonde Rosetta, qui transmet ses informations à la Terre.

Découvrez, en attendant, toutes les premières images transmises par Philae dans notre diaporama:

19h30 - "Ne soyons pas trop impatients", demande Claudie Haigneré

Le doute persiste encore sur l'ancrage de Philae sur la comète Tchouri. Sur BFMTV, la spationaute Claudie Haigneré, présidente d'Universcience à Paris, a appelé à la prudence. "Ne soyons pas trop impatients", a demandé la scientifique, en expliquant "qu'il y avait encore du suspense dans cette aventure".

18h40 - Inquiétude sur l'ancrage au sol de Philae

Les harpons du robot Philae, qui pèsent 100 kilos sur Terre, mais seulement 1 gramme dans l'espace, ne se sont pas ancrés correctement sur la surface de la comète, selon l'European Space Agency, qui tweete sur un compte au nom du robot.

"Nous avons des indications que les harpons pourraient ne pas s'être activés, ce qui voudrait dire que nous sommes posés sur un matériau meuble et que nous ne sommes pas arrimés", a déclaré Stephan Ulamec, responsable de l'atterrisseur Philae.

"Nous devons analyser la situation", a-t-il ajouté depuis le Centre européen d'opérations spatiales (ESOC), à Darmstadt (Allemagne).

18h35 - Les grands moments de l'odyssée de l'espace.

Cet exploit européen est le nouveau chapitre d'une histoire bien plus grande encore: celle du plus grand rêve de l'humanité, la conquête de l'espace. Retour en images sur cette odyssée.

18h20 - L'émotion de François Hollande: "Il y a d'autres limites à repousser"

"Les mots me manquent : exploit, réussite, succès", a déclaré le président de la République dans l'auditorium de la Cité des Sciences de Paris, où il a assisté à l'événement.

"Vous avez gagné. C'est une avancée considérable de la conquête spatiale. Ce rêve doit être transmis à toutes les générations. Il y a d'autres limites à repousser, d'autres espaces à gagner. D'où nous venons, c'est une question grave. Moi je cherche à savoir où nous allons. C'est une victoire pour la science, pour le progrès, pour l'humanité", a conclu le chef de l'Etat.

17h07 - Manuel Valls fait part de sa fierté.

"Prenons de la hauteur… avec Philae, la France et l'Europe ont accompli un exploit dans l'histoire de la conquête spatiale. Soyons fiers", a tweeté Manuel Valls après la confirmation de la réussite de la mission Rosetta.

Le président de la République, accompagné de Najat Vallaud-Belkacem (ministre de l'Education) et de Geneviève Fioraso (Recherche), était arrivé à l'auditorium de la Cité des sciences vers 16h30 pour suivre cet événement en direct.

17h10 - Les premières photos prises par Philae pendant sa descente vers la comète ne devraient pas tarder. Vers 18h45, un panorama pris à l'aide des sept caméras embarquées par Philae devrait être transmis de Philae à Rosetta puis de la sonde à la Terre.

17h03 - Le robot Philae s'est posé avec succès sur la comète Tchouri. "Nous sommes sur la comète", "nous sommes très heureux", a déclaré peu après la confirmation de la réussite de la mission Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta au Centre européen d'opérations spatiales (ESOC) à Darmstadt en Allemagne, sous des applaudissements nourris. "C'est un grand pas pour la civilisation humaine", a commenté Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'ESA. "Nous sommes les premiers à l'avoir fait et c'est cela qui restera pour toujours", a-t-il ajouté.
"C'est un grand pas pour la civilisation humaine", a commenté Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'ESA. "Nous sommes les premiers à l'avoir fait et c'est cela qui restera pour toujours", a-t-il ajouté.

16h35 - Philae a atteint la comète. Il faudra cependant patienter 28 minutes avant de pouvoir affirmer que la mission a, ou non, réussi. La confirmation de l'atterrissage devrait arriver à 17h03. La tension est palpable alors que les scientifiques attendent des nouvelles de Philae. "Tout le monde croise les doigts, mais on est très confiants", explique Philippe Perrin, ancien astronaute de l'ESA.

16 h - Une image cette fois de Philae pris par Rosetta. "Je te vois aussi Philae. Te voici dans l'oeil de ma caméra Osiris - les jambes déployées", tweete le compte de la mission.

15h48 - Plus que 3 kilomètres. "Il reste 3 km à Philae avant de se poser (...) nous sommes très contents, tout s'est bien passé", tweete l'ESA France.

15h15 - Rosetta envoie la première "carte postale" après la séparation avec Philae, tweete l'agence spatiale européenne. "La première carte postale envoyée par Philae juste après la séparation. C'est de moi", commente le fil Twitter dédié et très "incarné" de la mission.

14h - Le blog de Rosetta victime de son succès. "Notre blog Rosetta était temporairement inaccessible... il semble populaire aujourd'hui ;) Nous avons fait des mises à jour", écrivait à l'ESA.

13h30 - Le décompte se poursuit

Sur le site du Centre national d'études spatiales, un compteur permet de voir le temps qu'il reste avant l'atterrissage, si tout se déroule sans encombre. Le compteur vient de franchir le cap des deux heures. L'aventure semée d'embûches de Philae se passe à plus de 500 millions de km de la Terre. La comète, escortée par Rosetta, file à 18 km/seconde. Philae descend vers elle à la vitesse d'un marcheur (3,5 km/h).

12h55 - Philae a déployé son train d'atterrissage

Tout semble bien se dérouler pour le moment pour le robot Philae, qui a déployé son train d'atterrissage alors qu'il approche progressivement de la surface de la comète Tchouri, a fait savoir l'Agence spatiale européenne, sur Twitter.

12h30 - "Déjà un succès"

Pour le directeur général de l'Agence spatiale européenne, Jean-Jacques Dordain, la mission Rosetta est "déjà un succès". "Alea jacta est. Il faut que Philae atterrisse, mais on ne peut plus rien pour lui. Il est sur une trajectoire purement balistique et la gravitation de la comète est très faible", a déclaré Jean-Jacques Dordain à quelques journalistes, à Darmstadt, en Allemagne, où est situé le siège de l'ESA.

12h16 - Contact rétabli

Coupé depuis le largage, le contact avec Philae a été rétabli, a annoncé l'Agence spatiale européenne, qui s'est empressée de tweeter la nouvelle.

12h06 - "La mission est déjà réussie"

"Si ça échoue, on sera très déçus parce qu'avec ce robot, on va avoir pour la première fois la possibilité d'aller creuser à 25 centimètres sous la surface de la comète pour aller prendre des morceaux de glace intacts et pouvoir les analyser", a fait valoir sur BFMTV, le journaliste scientifique Philippe Henarejos. "Quand on sait que cette glace a plus de 4,6 milliards d'années, on sait que l'on perdrait la possibilité d'avoir des informations cruciales sur les conditions qui ont prédominé à la formation de la Terre et peut-être à l'apparition de la vie sur Terre. Mais la mission a déjà réussi puisqu'on ne s'était jamais satellisé aussi près d'une comète".

11h50 - Un propulseur déficient

Il pourrait faire échouer l'ensemble de la mission: le propulseur de gaz, dont le rôle est de plaquer Philae sur le sol de la comète au moment où le robot se pose, serait déficient, explique Sciences et Avenir. Le problème a été détecté dans la nuit de mardi à mercredi.

11h25 - Que va nous apprendre la mission?

La prouesse que s'apprête à réaliser le robot Philae devrait permettre d'en savoir un peu plus sur l'évolution du système solaire depuis sa création. "Comme on pense que les comètes ont bombardé la Terre et que l'eau des comètes a probablement constitué une partie des océans, le carbone des comètes a pu, lui aussi, se retrouver dans les océans terrestres. Dans un milieu liquide, ce carbone a pu réagir et fabriquer les premières membranes, donc les premières cellules, c'est-à-dire le vivant", explique Francis Rocard, astrophysicien au CNES.

11h15 - "Un panorama historique d'une comète"

Sur RMC, l'astrophysicien et responsable du programme Rosetta au Centre national d'études spatiales (CNES), Francis Rocard, s'est réjoui d'avance de l'avancée historique que constitue l'arrivée de Philae sur Tchouri. "A 19 heures, nous aurons un panorama historique pris depuis la surface d'une comète. Cela n'a jamais été fait. On ne sait pas ce que nous verrons exactement. Ce sera la grande surprise". Et de préciser la mission de Philae: " Pendant 2 jours et demi, Philae aura une activité continue, avec deux forages dans le sol pour prélever des échantillons et analyser leur composition, faire différents panoramas, analyser le champ magnétique" de la comète.

10h55 - Un atterrissage risqué

Si le largage semble s'être bien passé, Philae doit désormais réussir son atterrissage sur le sol de la comète. Après sa chute libre de sept heures, le robot de 100 kilos devrait arriver aux alentours de 16h GMT, soit 17h (heure de Paris), à la surface de Tchouri. Mais la grande inconnue reste ce qui attend Philae à l'arrivée sur la comète, truffée de rochers et de pentes, qui rendront difficile un atterrissage sans encombres. "On ignore la densité exacte ou la structure du sol. ", avait ainsi expliqué à Sciences et Avenir Jean-Pierre Bibring, astrophysicien au CNES. Si Philae "s'enfonce de plus de 70 centimètres, ce sera foutu".

10h47 - Des images en direct

L'Agence spatiale européenne (ESA) a mis en ligne sur son site internet un live vidéo permettant de suivre l'effervescence sur place, à l'approche de l'atterrissage, qui sera, lui aussi, filmé en direct, grâce aux caméras installées sur Rosetta. 

10h20 - Sept heures de chute libre

Si tout se passe bien, Philae, lâché à 20 kilomètres de la surface de la comète, devrait arriver sur Tchouri après sept heures de chute libre. 

10h15 - Philae en route pour Tchouri

Le robot Philae a été largué par la sonde Rosetta vers 10 heures, heure de Paris, ce mercredi. "Ca a bien marché. Nous sommes tous heureux. Cela s'est passé sans problème", a déclaré Andrea Accomazzo, directeur de vol de la mission Rosetta au Centre européen d'opérations spatiales (ESOC) de l'ESA à Darmstadt.

8h20 - Feu vert définitif

Les responsable de la sonde européenne Rosetta ont donné ce mercredi matin le "go" définitif au largage du petit robot laboratoire Philae, qui réaliser l'exploit d'atterrir sur une comète, une première. Un événement annoncé par la sonde Rosetta sur son compte Twitter.

A.S., D. N., A.G & Jé.M.