BFMTV

Coronavirus: un robot de décontamination testé au Médipôle de Lyon-Villeurbanne

Le robot permet de nettoyer une pièce dans laquelle un patient atteint du Covid-19 a séjourné. Le nettoyage dure 5 minutes. Grâce aux UV, des agents pathogènes, des bactéries et surtout les virus vont être en partie éliminés.

Conçu aux Etats-Unis, un robot de décontamination à UV est actuellement testé au Médipôle de Villeurbanne, dans le Rhône. Il est le premier établissement français à pouvoir profiter de cette innovation.

Le robot permet de nettoyer une pièce dans laquelle un patient atteint du Covid-19 a séjourné. Le nettoyage dure 5 minutes. Grâce aux UV, des agents pathogènes, des bactéries et surtout les virus vont être en partie éliminés. 

"La machine ne se substitue pas à un nettoyage. Elle le complète", précise Guillaume Ranchon, coordinateur des urgences du Médipôle Lyon-Villeurbanne. "On met le robot dans la pièce dans laquelle a a été admis le patient porteur du covid-19. Quand le cycle de nettoyage est terminé, l'équipe de nettoyage repasse et renettoie."

"On gagne en sécurité"

"On gagne peut-être un peu de temps mais surtout, on gagne de la sécurité. Grâce à cette machine, on a l'impression de pouvoir envoyer le personnel dans une pièce dans laquelle il y a eu une charge virale importante sans prendre de risque", félicite-t-il.

Ce robot nettoyeur devrait bientôt aussi être testé par les marins-pompiers de Marseille et l'hôpital Georges-Pompidou à Paris.

Cyrielle Cabot