BFMTV

Centrale de Paluel: le réacteur numéro 2 arrêté jusqu'en mars 2017

-

- - RMC

Prévue initialement en septembre 2016, la reprise de la production du réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Paluel (Seine Maritime), mise à l'arrêt après la chute accidentelle fin mars d'un générateur de vapeur de 450 tonnes, n'aura finalement pas lieu avant mars 2017, a indiqué mardi EDF.

Le 31 mars dernier, lors d'une opération visant à évacuer du réacteur un générateur de vapeur pour le remplacer par un nouveau, l'énorme bloc de béton de 22 mètres de hauteur, pesant 450 tonnes, suspendu à un palonnier géant avait chuté de toute sa hauteur. Il n'y avait pas eu de victimes physiques, mais trois ouvriers avaient cependant été fortement choqués. "L'événement n'a aucun impact, ni sur la sûreté des installations, ni sur l'environnement", avait assuré un communiqué d'EDF immédiatement après l'accident, ce qui a été confirmé mardi.

Le directeur de la centrale Brice Farineau a indiqué que des poursuites judiciaires seraient engagées pour que soient déterminées les responsabilités des différentes entreprises sous-traitantes engagées dans ces travaux de maintenance. Les causes de l'accident restent encore floues mais le palonnier est au centre de l'enquête.

La centrale de Paluel, située sur le rivage de la Manche, à l'ouest de Dieppe, est l'une des plus anciennes de France. Elle compte quatre réacteurs de 1.300 MW chacun.

la rédaction avec AFP