BFMTV

Viande de cheval: la "tromperie" était difficilement détectable selon Comigel

L'entreprise française Comigel, accusée de "négligences" par le gouvernement dans l'affaire de la viande de cheval trouvée dans des plats au boeuf, a estimé jeudi que la "tromperie organisée" dont elle a été victime était difficilement détectable.

La viande livrée par son fournisseur Spanghero était "cuisinée sans décongélation", rendant impossible "de détecter la tromperie" par sa couleur ou son odeur, et elle portait "l'estampille sanitaire française apposée par Spanghero", a déclaré le président de Comigel, Erick Lehagre.

D. N. avec AFP