BFMTV

Hauts-de-Seine: inquiétudes après des cas de gale dans une école de Châtenay-Malabry

Des médecins ont décelé des cas de gale sur des enfants d'une école des Hauts-de-Seine.

Des médecins ont décelé des cas de gale sur des enfants d'une école des Hauts-de-Seine. - Mehdi Fedouach - AFP

Une vingtaine d'enfants d'une école de Châtenay-Malabry ont été diagnostiqués par plusieurs médecins comme souffrant de la gale. Un diagnostic revu à la baisse par l'Agence régionale de santé (ARS) et un expert mais qui inquiète tout de même les parents.

Depuis quelques jours, des parents de l'école élémentaire Léonard de Vinci à Châtenay-Malabry hésitent à laisser leurs enfants aller en classe. Lundi, ils étaient 117 absents sur 193 inscrits rapporte Le Parisien. En cause, 19 cas de gale diagnostiqués chez des enfants et quatre chez des adultes de l'école. Ces diagnostics, établis par des médecins de ville sont toutefois contredits par les autorités sanitaires.

Un médecin dépêché sur place, responsable de l'unité parasitologie de l'hôpital du Kremlin-Bicêtre n'aurait décelé que deux cas de gale, l'un à l'école Léonard de Vinci et l'autre à la maternelle Suzanne-Buisson. L'ARS explique de son côté qu'une "contamination aussi rapide n'est pas caractéristique de la gale".

Gale ou chenilles urticantes? 

Les autres enfants seraient victimes de chenilles urticantes, une colonie avait d'ailleurs été délogée le 16 juin. Les autres enfants souffrant de démangeaisons seraient en fait victimes de chenilles urticantes (une colonie avait d'ailleurs été délogée le 16 juin) ou du syndrome "pieds-mains-bouche", une maladie virale touchant principalement les jeunes enfants. 

Mais ces constatations qui se veulent rassurantes ne convainquent pas les parents. "Ils n'ont pas vu tous les enfants", réagit dans Le Parisien Laure Attias, représentante FCPE à l'école Léonard de Vinci. 

La mairie a fait désinfecter l'école, fermée vendredi dernier pour permettre un nettoyage en profondeur. Mais l'inquiétude reste présente, d'autant que le problème commencerait à s'étendre à d'autres écoles avec de nouveaux diagnostics établis par des médecins de ville. 

Déjà des cas dans la région ces derniers mois

La gale est une maladie contagieuse due à un parasite qui s'introduit sous la peau et provoque des démangeaisons. En décembre dernier, une vingtaine de cas de gale ou de teigne avaient également été diagnostiqués dans une école maternelle de Clichy-sous-Bois en Seine-Saint-Denis.

Plus récemment, l'ONG Médecins sans frontières alertait au début du mois sur des cas de gale recensés parmi les migrants qui campent aux abords du centre humanitaire de la Porte de la Chapelle à Paris.

C. B