× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
000_1KF73Q (1) (1).jpg
 

Le Pr Henri Joyeux, vice-président de la structure qui menait un essai clinique clandestin sur près de 350 malades de Parkinson ou d'Alzheimer, assure, sur notre antenne, qu'il n'a pas demandé aux patients d'arrêter leurs traitements pour prendre part à l'étude.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire