BFMTV

De la cocaïne et des antidépresseurs retrouvés dans l'organisme de saumon

Les poissons seraient contaminés dans les eaux usées qui se jettent dans l'océan.

Les poissons seraient contaminés dans les eaux usées qui se jettent dans l'océan. - Andrew Burton - AFP

Des chercheurs américains ont analysé l'organisme de saumons pêchés dans l'océan Pacifique, près des côtes de Seattle. Ils y ont découvert de nombreuses substances médicamenteuses, et même de la drogue. Cocaïne, ibuprofène, Prozac... coup d'oeil sur le cocktail détonnant qu'on retrouve dans ces saumons.

Digne d'une véritable armoire à pharmacie. Des chercheurs américains ont analysé les tissus organiques de jeunes saumons pêchés dans les eaux de l'océan Pacifique, dans le Puget Sound, à proximité de Seatle, dans le Nord-Ouest des Etats-Unis. Ils y ont découvert un cocktail de 81 médicaments et même de la drogue.

Ainsi, les chercheurs ont retrouvé des substances comme de l'ibuprofène, des anti-inflammatoires, du Prozac, utilisé comme anti-dépresseur, des médicaments pour lutter contre le cholestérol, d'autres pour agir contre les allergies, des anxiolytiques, des anticoagulants ou encore des "antibiotiques à gogo". Plus inquiétant, ils ont également trouvé de la cocaïne dans les tissus des saumons, précise le Seattle Times.

Intoxiqués dans les eaux usées

Les poissons auraient ingurgité ces différentes substances probablement quand ils nagent dans les eaux usées de villes. "Les concentrations dans les eaux usées sont bien plus élevées que prévu", indique Jim Meador, toxicologue et auteur principal de cette étude. Le chercheur précise que dans "les échantillons de 150 composés, 61% ont également été observés dans les eaux usées".

Si Jim Meador tient à rassurer en assurant que les risques pour l'Homme sont assez limités, le poisson d'élevage norvégien a maintes fois été pointé du doigt. L'association 60 millions de consommateurs avait indiqué lors d'une étude sur 18 saumons d'élevage que "sept références contiennent jusqu'à cinq pesticides différents". Des métaux lourds avaient aussi été retrouvés dans du saumon bio cette fois-ci.

J.C.