BFMTV

Crème solaire: pour prévenir le cancer, protégez aussi vos paupières

Porter des lunettes de soleil est encore le meilleur moyen de se protéger soulignent les auteurs de l'étude.

Porter des lunettes de soleil est encore le meilleur moyen de se protéger soulignent les auteurs de l'étude. - Elizabeth Albert - flickr - CC

Alors que les fabricants recommandent de ne pas couvrir le contour des yeux, des chercheurs préconisent le contraire.

S'appliquer de la crème solaire est indispensable pour prévenir contre les risques de cancer de la peau et ne pas entamer plus que de raison son capital soleil. Sur les bouteilles et les tubes, toutefois, les fabricants insistent sur la nécessité de ne pas s'en appliquer autour des yeux et notamment sur les paupières. Or, ces zones sont justement très fragiles, prévient une étude scientifique, et doivent être protégées d'un indice 30 ou davantage.

Pour parvenir à ces conclusions, l'équipe de chercheurs de l'université de Liverpool, en Grande-Bretagne, a demandé à 57 volontaires d'appliquer de la crème sur leur visage, sans autre instruction particulière, rapporte The Guardian. Un appareil sensible aux UV a déterminé que les trois quarts n'avaient pas appliqué de crème autour des yeux. Or, les scientifiques font remarquer que 10% des cancers de la peau commencent par un problème aux paupières, le visage étant de fait la partie la plus exposée au soleil.

Des comportements difficiles à faire évoluer

Tout aussi problématique, les chercheurs ont constaté que même après que les participants avaient été informés des risques, ils ne changeaient guère leur manière d'appliquer la crème. L'autre solution consiste à porter des lunettes de soleil.

"Beaucoup de gens considèrent que l'utilité de porter des lunettes de soleil est de protéger les yeux et notamment la cornée contre les méfaits des rayons ultraviolets et bien sûr de mieux voir en cas de forte luminosité. Quoi qu'il en soit, elles font beaucoup mieux que ça, protégeant contre le cancer des paupières", explique le docteur Kevin Hamill, de l'université de Liverpool.

L'étude présentée lors de la conférence annuelle de l'Association britannique des dermatologues, arrive un mois après que les experts en matière de santé ont averti qu'un nombre croissant d'enfants étaient mis en danger parce que les parents abandonnent la crème solaire. Une enquête menée par le NHS England (système de santé britannique) et le Met Office (service de météorologie britannique) a révélé que près des deux cinquièmes des parents croyaient à tort que le bronzage était un signe de bonne santé.

David Namias