BFMTV

Coronavirus: Véran évoque "des signaux faibles de reprise épidémique dans des hôpitaux parisiens"

Olivier Véran, ministre de la Santé, ce lundi 13 juillet à Paris.

Olivier Véran, ministre de la Santé, ce lundi 13 juillet à Paris. - RAPHAEL LAFARGUE

Les autorités constatent des "signaux faibles de reprise épidémique" dans des hôpitaux parisiens. Le ministre de la Santé appelle à rester "vigilant".

Olivier Véran appelle tous les Francais "à rester particulierement vigilants et actifs contre le virus". Invité de France Inter ce jeudi matin, le ministre de la Santé a affirmé que des "signaux faibles de reprise épidémique" ont été observés dans des hôpitaux parisiens.

"Il y a des indicateurs comme les reprises d'appels à SOS Médecins, au SAMU, le nombre d'admissions à l'hôpital", a énuméré le ministre de la Santé.

Face à ce regain épidémique, l'accès aux tests de dépistage a été facilité, assure Olivier Véran.

Afflux de personnes pour se faire tester

Concernant les tests, il a affirmé avoir fait envoyer "1,5 million d'ordonnances de diagnostic" dans la région Ile-de-France, et autorisé les techniciens de laboratoires à réaliser des prélèvements pour faire face à la hausse des demandes.

"Il y a un grand nombre de Franciliens qui souhaitent partir en vacances et qui veulent se faire tester avant de partir, ce qui veut dire qu'il y a un afflux massif de personnes qui veulent accéder aux laboratoires depuis quelques jours", a souligné Olivier Véran.

Il y a donc un "besoin de ressources humaines, de bras, pour faire autant de tests PCR (par écouvillons, NDLR) qu'il y a de demandes". L'aéroport de Roissy est notamment capable de réaliser jusqu'à "2000 personnes par jour", affirme-t-il. Et sur leurs lieux de vacances, les Français, "où qu'ils soient, auront la possibilité de se faire tester", a assuré le ministre, qui préfère "convaincre" à faire des examens que de "contraindre".

Ambre Lepoivre avec AFP