BFMTV

Coronavirus: pourquoi les sprays nasaux sont déconseillés

Une femme en train de mettre du spray nasal.

Une femme en train de mettre du spray nasal. - Flickr - CC Commons - NIAID

Contrairement aux idées reçues, se rincer le nez avec des solutions d’eau saline n'a aucune vertu préventive contre le Covid-19. Selon les médecins, l'utilisation de sprays nasaux pourrait même s'avérer dangereuse en cas de contamination.

Si les symptômes les plus courants du coronavirus sont la fièvre, la fatigue et une toux sèche, certains patients développent aussi des courbatures, des maux de gorge ou encore une congestion et un écoulement nasal. Par conséquent, se rincer régulièrement le nez avec une solution saline peut-il aider à prévenir ou à traiter l'infection par le coronavirus?

Selon le docteur Alain Ducardonnet, ces sprays nasaux n'ont "aucune propriété qui prémunirait contre le virus, et encore moins traitant le coronavirus". "Ils sont par conséquent obsolètes" en cas de contamination.

Aucune vertu protectrice

"Rien ne prouve que le fait de se rincer régulièrement le nez avec une solution saline protège les gens contre l’infection par le nouveau coronavirus", indique aussi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans ses recommandations en ligne.

"Il existe quelques éléments probants indiquant que cette pratique peut aider les gens à se remettre plus rapidement d’un rhume ordinaire. Cependant, il n’a pas été démontré que le fait de se rincer régulièrement le nez permettait de prévenir les infections respiratoires", précise l'OMS.

Une pratique dangereuse?

Mais pire, les lavages nasaux pourraient s'avérer dangereux ou participer à la propagation du virus en cas d'infection par le coronavirus. La direction générale de la Santé a adressé, dimanche dernier, une note aux professionnels de santé pour les inviter à surveiller des symptômes atypiques du coronavirus, tels que l'anosmie (perte d'odorat) ou l'agueusie (perte du goût). Dans ce courrier, la DGS met en garde les soignants contre les lavages nasaux, qui pourraient répandre le virus.

"En présence d’une anosmie sans obstruction nasale et avec une agueusie (...) "les lavages de nez sont décommandés, ils pourraient favoriser la dissémination virale", précise la direction générale de la Santé.

Contrairement à ce qui se fait dans le cas d'une perte d'odorat classique, le médecin Jean-Michel Klein, interrogé par l'AFP, recommande lui aussi aux personnes testées positives au coronavirus, ou susceptibles d'être infectées, de ne pas effectuer de lavages de nez. Ceux-ci risqueraient "d'envoyer le virus de la muqueuse nasale dans les poumons".

Sur son site Internet, l’OMS rappelle que seuls les gestes barrières font efficacement obstacle à la propagation de l’épidémie: se laver les mains régulièrement, tousser dans son coude, mais aussi utiliser des mouchoirs jetables.

Jeanne Bulant