BFMTV

Coronavirus: le patient français mort à Paris était enseignant dans l'Oise

Trois nouveaux cas de coronavirus ont été recensés dans la nuit de mardi à mercredi en France. Un homme de 60 ans, enseignant dans l'Oise, est mort à Paris.

Un premier malade Français, infecté par le coronavirus, est mort dans la nuit de mardi à mercredi. Âgé de 60 ans, il avait été hospitalisé dans un "état gravissime" à l'hôpital de La Pitié-Salpêtrière, selon Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

Le patient décédé était un enseignant de l'Oise, a confirmé à BFMTV le ministère de l'Education. Celui-ci était professeur dans un collège de Crépy-en-Valois. Placé en arrêt maladie dès le 12 février, deux jours avant les vacances scolaires, il n'avait plus fréquenté son établissement depuis cette date.

Pas de passage dans une zone à risque

Il avait d'abord montré des signes interprétés comme ceux d'une grippe, mais son état s'est détérioré. Soigné dans un premier temps en réanimation à Creil, l'enseignant a été transporté à l'hôpital de la Pitié, où il est mort dans la nuit.

Ce patient, comme un autre malade du coronavirus originaire de l'Oise, ne s'était pas "rendu dans des zones d'exposition à risque et c'est pourquoi, dans un premier temps, il n'a pas été identifié comme un cas possible de coronavirus", a expliqué Étienne Champion, le directeur de l'Agence régionale de santé Hauts-de-France lors d'un point presse.

"Nous avons dépassé la période d'incubation"

Il appelle toutes les personnes ayant été en contact avec cet enseignant "et dont les symptômes - fièvre, toux, difficultés respiratoires - ont débuté entre le 12 février et 25 février inclus (..) à se manifester auprès du 15". Cette période correspond au délai d'incubation de 14 jours du coronavirus. 

"Nous avons dépassé la période d’incubation donc une personne qui, aujourd'hui, n’est pas malade, n’est plus concernée par la contagion", a insisté le directeur de l'ARS Haut-de-France.

Par ailleurs, à Creil, les autorités ont décidé de déclencher le plan blanc: il implique la mobilisation de moyens d'urgence, face à une "situation sanitaire exceptionnelle". Tout le personnel qui a été en contact avec ce patient a été répertorié et l'Agence régionale de santé va le contacter pour évaluer les risques.

Un numéro public d'information régionale a également été mis en place "pour répondre à toutes les personnes se sentant directement concernée par cette situation dans les Hauts-de-France: 03 20 30 58 00", a indiqué Étienne Champion.

Deux autres patients hospitalisés en France

Cet homme faisait partie de trois nouveaux cas confirmés en France par les autorités. Un autre Français de 55 ans a notamment été placé en réanimation à Amiens. Et un homme de 36 ans a également été hospitalisé à Strasbourg, sans présenter de signes de gravité, après un séjour en Lombardie.

Au total, 17 cas de personnes infectées par le coronavirus ont été recensées en France depuis le début de l'épidémie.

Benjamin Rieth