BFMTV

L'OMS annonce la suspension "temporaire" des essais cliniques avec l'hydroxychloroquine

Boîte d'hydroxychloroquine vendue dans une pharmacie américaine (illustration)

Boîte d'hydroxychloroquine vendue dans une pharmacie américaine (illustration) - GEORGE FREY / AFP

L'organisation évoque une mesure de précaution après la publication d'une étude qui met en garde contre la possible nocivité de ce traitement sur les patients atteints du coronavirus.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué ce lundi avoir suspendu "temporairement" les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine qu'elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

Cette décision fait suite à la publication d'une étude vendredi dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l'hydroxychloroquine contre le Covid-19, a indiqué le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle.

Menée sur près de 15.000 malades, cette "première étude à large échelle" apporte une "preuve statistique robuste" que ces deux traitements "ne bénéficient pas aux patients du Covid-19", a déclaré dans un communiqué le Dr Mandeep Mehra, auteur principal de l'étude.

400 hôpitaux dans 35 pays mobilisés

L'OMS a lancé il y a plus de deux mois des essais cliniques portant notamment sur l'hydroxychloroquine, baptisés "Solidarité", dans le but de trouver un traitement efficace contre le Covid-19.

Actuellement, "plus de 400 hôpitaux dans 35 pays recrutent activement des patients et près de 3.500 patients ont été recrutés dans 17 pays", a expliqué le patron de l'OMS.

Les essais menées par l'OMS et ses partenaires concernant l'hydroxychloroquine seront suspendus le temps que "les données" recueillies par les essais Solidarité "soient examinées", a indiqué M. Tedros.

"Il s'agit d'une mesure temporaire", a précisé la Dr. Soumya Swaminathan, en charge du département Scientifique à l'OMS.
Me.R. avec AFP