BFMTV

Une cinquantaine d'organisations demandent à Macron de suspendre l'application du CETA

STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP

STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP - Emmanuel Macron et Justin Trudeau

Les organisations environnementales craignent de voir les normes sanitaires et environnementales affaiblies.

Une cinquantaine d'organisations environnementales, syndicales, de consommateurs et d'agriculteurs ont appelé ce lundi Emmanuel Macron à suspendre l'application provisoire du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, prévue à partir de jeudi.

"Les risques sur le plan économique, social, démocratique et écologique (du CETA, NDLR) ont été confirmés", écrivent ces associations dans un communiqué.

Elles demandent au président de la République "de tirer les conséquences" des conclusions d'un rapport d'experts, remis la semaine dernière au gouvernement, qui comporte des réserves importantes sur le plan environnemental et sanitaire.

Un "gage de cohérence"

Suspendre l'application du CETA reviendrait pour Emmanuel Macron "à honorer une promesse de campagne" et serait "un gage de cohérence et de crédibilité" pour son gouvernement, "engagé dans le vaste chantier des États généraux de l'alimentation", écrivent-elles.

Parmi les signataires figurent les associations Greenpeace, WWF France, Ethiquable, France Nature Environnement, Foodwatch, Max Havelaar France, UFC-Que Choisir, mais aussi la CGT, la CFE-CGC, la CFTC, Solidaires et FSU.

Le CETA est au centre de controverses dans plusieurs pays européens en raison de craintes de voir la concurrence entre secteurs agricoles accrue, les normes sanitaires et environnementales affaiblies et certaines politiques publiques entravées.

L.N. avec AFP