BFMTV

Tournés vers 2017, les politiques présentent leurs voeux de Noël

Les politiques ont les yeux tournés vers la présidentielle.

Les politiques ont les yeux tournés vers la présidentielle. - Stéphane de Sakutin - AFP

Manuel Valls, François Fillon, Marine Le Pen... Les politiques n'ont pas derogé à la tradition des voeux de Noël.

Ils ont tous l'esprit tourné vers 2017 qui sera marquée par l'élection présidentielle. Comme à leur habitude, les hommes et femmes politiques de tous bords ont adressé aux Français leurs traditionnels voeux de Noël. Une pratique qu'ils devraient logiquement réitérer dans une semaine à l'occasion de la bonne année. 

Chacun ont adopté leur propre méthode même si cette année les politiques semblent se laisser aller à quelques traits d'humour. Et à ce jeu, c'est Nathalie Kosciusko-Morizet qui remporte la palme. Dans une vidéo, l'ancienne candidate à la primaire de la droite et du centre fait un peu d'autodérision. "Bonne année 2017!", lance-t-elle avant d'être reprise. "Euh c'est Noël... Alors très très joyeux Noël à vous tous (...) et on se retrouve dans une semaine pour les traditionnels voeux du Nouvel An", s'amuse la députée.

"Ca, c'est un teasing en fait", conclut-elle.

Sarkozy sort de son silence

Pour ses anciens adversaires à la primaire, l'heure était d'avantage à la simplicité et à la sobriété. Le candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, a souhaité d'"heureuses fêtes de Noël à tous". "Qu'elles soient l'occasion de se réunir autour de nos traditions, notre histoire et notre culture communes", insiste-t-il aussi dans un message plus politique. Alain Juppé, qui a opté pour des voeux manuscrits souhaite s'adresser à tous les Français avec une pensée particulière pour les démunis et les soldats.

L'exercice des voeux de Noël est l'occasion pour Nicolas Sarkozy de sortir de son silence depuis sa défaite à la primaire de la droite et du centre. L'ancien président de la République adresse notamment un message de soutien aux Chrétiens d'Orient "confrontés à la barbarie jihadiste". Bruno Le Maire, pour cette fin d'année, a opté pour une mise au vert avec des voeux adressés depuis la côte basque.

Forces de l'ordre et service public

Le grand air c'est aussi ce qu'a choisi Arnaud Montebourg. Le candidat de la primaire de la gauche n'oublie pas ce qui l'attend en ce début d'année 2017. "A La Clusaz, face au Mont Blanc. 4810m qui restent à escalader", s'amuse-t-il, en référence à la primaire de la gauche et peut-être la course à l'Elysée.

Son futur adversaire, Manuel Valls, opte lui-aussi pour la sobriété et adresse tout particulièrement ses voeux de Noël aux forces de l'ordre mobilisées en ce week-end de fêtes. "Pensées particulières pour ceux qui assurent, en ce soir de Noël, notre sécurité et la solidarité nationale", écrit l'ancien Premier ministre. Benoît Hamon salue d'autres professionnels. "Joyeuses fêtes de Noël. Une pensée pour celles et ceux qui sont seuls. Ma gratitude aux services publics vigilants et aux ONG solidaires", déclare le candidat à la primaire.

Marine Le Pen a elle choisi plus qu'un simple tweet et s'adresse aux Français dans une vidéo, sur fond de chants de Noël. "C'est une fête qui dans la tradition chrétienne est synonyme de partage et d'amour, débute la présidente du FN (...) Vous savez que 2017 sera une année décisive pour la France parce que notre nation devra faire un grand choix. Un choix d'une importance stratégique pour notre avenir."

J.C.