BFMTV

SONDAGE BFMTV - 1 Français sur 5 déclare qu’il ne respectera pas la limite des 10 km

Dans une rue de Nantes le 1er avril 2021

Dans une rue de Nantes le 1er avril 2021 - LOIC VENANCE © 2019 AFP

Selon notre nouveau sondage Elabe "L'Opinion en direct", une majorité de Français s'attend à ce que ni les lieux de culture, ni les terrasses de restaurant ne puissent rouvrir dès la mi-mai.

Sceptiques et lassés, les Français de métropole ont entamé cette semaine une nouvelle période de restrictions serrées. L'une d'entre elles consiste à interdire de se déplacer au-delà d'un rayon de 10 kilomètres autour de son lieu de résidence, qu'il soit premier ou secondaire. Si une grande majorité de la population compte respecter cette limitation au cours des quatre prochaines semaines, un Français sur cinq (19%) déclare qu'il ne fera pas, selon notre nouveau sondage Elabe "L'Opinion en direct".

Dans le détail des tranches d'âge, l'enquête relève que 33% des 18-24 ans et 24% des 25-34 ans déclarent qu’ils ne respecteront pas cette règle. Cette proportion diminue à mesure que l'on parcourt les tranches supérieures (jusqu’à 9% chez les 65 ans et plus). L'intention est par ailleurs plus forte chez les hommes (24%) que chez les femmes (15%).

Maintien des vacances

Quoi qu'il en soit, 70% des Français interrogés par l'institut Elabe affirment qu'ils n'avaient pas prévu de partir pour les vacances de printemps. 23% avaient prévu de partir mais ont renoncé et 6% prévoient de maintenir leurs projets.

Si l'on compare ces données - sur le choix des Français ayant eu des projets de vacances - à celles sur le respect des 10 kilomètres de déplacement autorisé, on constate que les proportions coïncident.

Parmi les Français qui avaient pour projet de partir en vacances au printemps, un sur cinq compte le maintenir
Parmi les Français qui avaient pour projet de partir en vacances au printemps, un sur cinq compte le maintenir © BFMTV / Capture d'écran

Par ailleurs, la grande majorité des Français ne voit pas l'étau se desserrer de sitôt. Selon Elabe, 75% d'entre eux s’attendent à une prolongation des mesures de restrictions au-delà des quatre semaines annoncées par Emmanuel Macron le 31 mars. À l’inverse, 24% pensent qu’elles seront levées à l'échéance prévue. Ce pronostic est partagé par près de trois individus sur quatre au sein de l'ensemble des catégories de population et des électorats.

Pessimisme sur la réouverture

Autre prévision pessimiste, celle sur la réouverture des lieux de culture et des terrasses dès la mi-mai. Dans son allocution, le chef de l'État a promis que le gouvernement allait "bâtir entre la mi-mai et le début de l’été un calendrier de réouverture progressive pour la culture, de sport, le loisir, l’événementiel, nos cafés et restaurants".

Or, 68% des Français s’attendent à ce que la réouverture de ces lieux, qui s'accompagnerait d'un maintien de règles de distanciation strictes, n’ait pas lieu mi-mai, mais soit reportée à plus tard. À l’inverse, 31% anticipent une réouverture entamée dès la mi-mai.

Ce scepticisme est majoritaire au sein de toutes les catégories de population. Les personnes âgées de 65 ans et plus sont légèrement moins pessimistes (63% pensent que la réouverture sera reportée) que les autres tranches d’âge (66%-73%).

Politiquement, une majorité de Français au sein de tous les électorats s’attend à un report. Les plus pessimistes sont les électeurs de Marine Le Pen (76%), les moins pessimistes ceux d’Emmanuel Macron (58%).

La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Echantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Interrogation par Internet les 6 et 7 avril 2021.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV