BFMTV

Municipales: les sympathisants de droite en faveur d'accords UMP-FN

Le siège de l'UMP dans le 15e arrondissement de Paris.

Le siège de l'UMP dans le 15e arrondissement de Paris. - -

Une étude souligne que 50% des sympathisants UMP et 60% des électeurs du FN sont favorables à la perspective de faire des alliances au niveau local aux prochaines élections municipales.

L"Aucun accord d'aucune sorte ne sera accepté avec le Front national. Tout élu UMP qui viendrait à passer un accord avec le FN se placerait immédiatement en situation d'être exclu de l'UMP", avait commenté Jean-François Copé le 13 mai dernier. Arnaud Cléré, militant UMP sans mandat électif, venait d’être suspendu par son parti pour avoir noué une alliance avec le FN en vue des municipales de 2014 à Gamaches, dans la Somme.

Et pourtant, une étude YouGov pour le HuffPost et Itélé montre une nouvelle fois jeudi que les sympathisants UMP ne sont pas aussi tranchés: ils sont 50% à être favorable à des alliances, au niveau local entre les deux formations politiques pour les élections municipales de 2014.

Du côté des électeurs du Front National, ils sont même 60% à approuver de tels accords. Si Marine Le Pen a fermement exclu la perspective de nouer de telles alliances, la députée du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen n’exclut pas "éventuellement de discuter".

Voix centristes: le risque

Au total, selon le baromètre, 49% des Français se disent hostiles à des alliances UMP-FN pour les prochaines municipales, et 27% favorables. 46% des Français estiment que de telles ententes profiteraient avant tout au Front national.

Parmi les électeurs de droite, 34% des sympathisants UMP et 45% des électeurs du Front national estiment qu’un accord de ce type ferait pencher leur vote à droite. Seuls 16% des électeurs de droite ne pensent pas donner leur voix à l’UMP dans un tel cas figure.

Mais si des alliances avec l'extrême-droite sont conclues, les électeurs centristes pourraient faire pencher la balance du côté adverse: 38% des électeurs du Modem et de l’UDI se disent hostiles à accorder leur voix à une liste UMP-FN.

A LIRE AUSSI:

>> Municipales: l'UMP suspend un militant qui veut s'allier au FN

>> Municipales: les sympathisants UMP et FN favorables à des alliances

>> Notre dossier sur les élections municipales de 2014

Caroline Piquet