BFMTV

La défiance des Français à l'égard des politiques s'accentue

Les Français sont très péroccupés, notamment par le chômage.

Les Français sont très péroccupés, notamment par le chômage. - -

Un sondage Ipsos-Steria, publié mardi, fait apparaître une forte défiance de la société française envers ses élites. Mais aussi un fort sentiment de crainte quant au futur proche.

S’il en était besoin, des statistiques sont venus confirmer, ce mardi, une atmosphère palpable dans l’hexagone. Selon une enquête réalisée pour Le Monde, France Inter, la Fondation Jean Jaurès et le Cevipof, la société française est marquée par un fort sentiment de défiance, et largement tentée par un repli sur elle-même.

En 2014, seuls 15% des sondés jugent en effet que le pays n’est pas en déclin, même si 65% ne le jugent pas "irréversible". Sans surprise, le chômage est au cœur des préoccupations des Français (56%). Mais le sentiment de ras-le-bol fiscal - qui ne semble pas être l’apanage d’un parti en particulier - gagne du terrain. Suivent le pouvoir d’achat et l’avenir des retraites.

78% des sondés croient aux "valeurs du passé"

Dans ce contexte, le repli sur soi prévaut. 66% des sondés pensent, en effet, qu’il y a "trop d’étrangers en France", et seulement 37% jugent l’Islam "compatible avec les valeurs de la société française."
Au total, 78% vantent les mérites des "valeurs du passé".

Les institutions de la République, elles, sont largement malmenées. 72% des sondés n’ont pas confiance dans l’Assemblée nationale, 73% dans le Sénat. En général, ils sont 78% à ne pas croire en la classe politique. Enfin, les médias n’ont pas non plus la cote, puisque 77% des Français ne leur font pas confiance.

Enquête réalisée du 8 au 14 janvier par internet auprès d'un échantillon de 1.005 personnes.

Y. D.