BFMTV

Rugy rappelle aux députés comment voter...mais son boîtier ne fonctionne pas

François de Rugy

François de Rugy - BFMTV

Le président de l'Assemblée nationale a expliqué ce lundi aux députés comment voter en se servent de leur boîtier après un premier raté la semaine dernière. Il a, malheureusement pour lui, été lâché par la technique.

Tel est pris qui croyait prendre, dit le poncif. Ce lundi, le président de l'Assemblée nationale, François de Rugy, a éprouvé le besoin de faire un point très docte au sujet de la manière de voter, et sur le temps imparti à ce geste, à des travées du Palais Bourbon bien souvent garnies par des députés à l'aube de leur premier mandat.

Il faut dire que jeudi dernier, une trentaine d'entre eux (souvent issus des rangs de "La République en marche") n'avaient pas pu s'exprimer au moment de voter la prolongation de l'état d'urgence. Légèrement en retard, ils n'avaient pas pu atteindre leur boîtier dans les temps. Ce qui avait eu le don d'égayer François de Rugy: "Vous n'avez pas eu le temps d'appuyer sur le bouton?" avait-il fait mine de demander, en riant, alors qu'une bronca s'élevait des tribunes. Quelques jours plus tard, le président de l'Assemblée nationale a voulu prévenir pareille mésaventure. 

"Il faut appuyer sur le bouton"

Ce lundi, en effet, en pleine séance d'examen du projet de loi d'habilitation qui s'il est adopté permettra au gouvernement de réformer le Code du travail par ordonnances, une motion de renvoi du texte en commission a été déposée par le groupe "Nouvelle Gauche". Il était donc demandé aux parlementaires de se prononcer sur l'opportunité de cette initiative. François de Rugy a alors décidé de faire la leçon, un brin professoral, à ses confrères les moins expérimentés:

"Je rappelle donc que c’est un scrutin public. Je pense qu’après le rappel que j’ai fait tout à l’heure pour celles et ceux qui n’étaient pas là, tout le monde a bien compris qu’on votait avec le petit boîtier qui est sur votre pupitre, qui est personnel – je rappelle que le vote est strictement personnel. Il faut appuyer sur le bouton 'pour', 'contre' ou 'abstention'."

Trahi par la technique

Il a poursuivi: "Comme nous avons eu largement les cinq minutes écoulées, je vais donc mettre aux voix la motion de renvoi en commission." Et il convient effectivement de ne pas se mettre en retard. A peine, le pensionnaire de l'Hôtel de Lassay avait-il annoncé que le scrutin était ouvert, qu'il s'exclamait: "Le scrutin est clos!"

Cette fois-ci, les bancs n'ont pas fait entendre de récrimination. François de Rugy pouvait alors sereinement déclarer que les résultats du vote allaient être communiqués. C'était compter sans les aléas d'une technique parfois défaillante. "On me dit que la machine n’a pas fonctionné", a ainsi dû reconnaître le président de l'Assemblée nationale après en avoir été informé. L'événement a soulevé l'hilarité des députés présents. "Tout le monde avait bien compris comment ça marchait, c’est la machine qui n’a pas compris. On va donc devoir recommencer", a ponctué François de Rugy. 
Robin Verner