BFMTV

Qualifié "d'emmerdeur", Bayrou répond à Philippe: "La majorité n'est pas un syndicat de défense du pouvoir"

François Bayrou

François Bayrou - Capture d'écran RMC/BFMTV

Selon le Canard Enchaîné publié mercredi, Édouard Philippe aurait taxé François Bayrou "d'emmerdeur" après ses récentes sorties sur la hausse des taxes du carburant. Le patron du MoDem a répondu à cette invective ce vendredi, estimant que "la majorité n'est pas un syndicat de défense du pouvoir".

Ça s'effrite au sein de la majorité. François Bayrou a répondu ce vendredi au micro d'Europe 1 à la pique que lui aurait lancée Édouard Philippe en interne. Selon le Canard Enchaîné, le Premier ministre l'aurait qualifié "d'emmerdeur", après qu'il a appelé l'exécutif à "réfléchir" à l'augmentation des taxes sur le carburant. "Il a été bien servi lors du remaniement, il prétend que le MoDem est dans la majorité et il joue les emmerdeurs", aurait déclaré Édouard Philippe. 

"La majorité c'est l'expression du pays"

François Bayrou, dont le parti est partenaire de LaREM au sein de la majorité, a défendu sa prise de position, et a à son tour glissé un tacle au gouvernement.

"L’écho de ce qu’il se passe dans le pays, des inquiétudes qui sont celles de nos concitoyens, des gens que nous rencontrons, qui sont nos amis d’enfance, cette voix là doit être relayée, y compris à l’intérieur de la majorité", a-t-il défendu sur Europe 1.
"La majorité ce n’est pas un syndicat de défense du pouvoir. La majorité c’est l’expression du pays, dans ce qu’elle doit avoir de plus authentique. Et si je suis cette voix là je ne pense pas que ce soit un moins, mais un plus pour la majorité."
Céline Penicaud