BFMTV

Pulvar privée de télé à cause de Montebourg

L'émission quotidienne d'Audrey Pulvar sur i>Télé a été suspendue lundi en raison de la déclaration de candidature de son compagnon, Arnaud Montebourg, aux primaires présidentielles du Parti socialiste.

L'émission quotidienne d'Audrey Pulvar sur i>Télé a été suspendue lundi en raison de la déclaration de candidature de son compagnon, Arnaud Montebourg, aux primaires présidentielles du Parti socialiste. - -

L'émission quotidienne d'Audrey Pulvar sur i>Télé a été suspendue lundi en raison de la déclaration de candidature de son compagnon, Arnaud Montebourg, aux primaires présidentielles du Parti socialiste.

L'émission quotidienne d'Audrey Pulvar sur i>Télé a été suspendue lundi en raison de la déclaration de candidature de son compagnon, Arnaud Montebourg, aux primaires présidentielles du Parti socialiste.

La journaliste conserve en revanche sa tranche d'information sur France Inter, où elle assure la première partie de la matinale, mais l'interview qu'elle y anime sera désormais consacrée à des sujets de société, et non politiques, a précisé un porte-parole de la station de radio.

Audrey Pulvar partage la vie du député de Saône-et-Loire qui s'est officiellement lancé samedi dans la course à l'investiture présidentielle du PS.

Pour expliquer la suspension d'"Audrey Pulvar Soir", une émission quotidienne tournée vers la politique, i>Télé évoque dans un communiqué une "mesure de prudence et de déontologie" qui durera "pendant toute la durée de la campagne" interne du PS.

"L'impartialité d'Audrey Pulvar ne peut être, naturellement, mise en cause mais il était de notre responsabilité d'éviter une confusion des genres préjudiciable, tant pour l'intéressée que pour la chaîne", explique le directeur général d'i>Télé, Pierre Fraidenraich, sur le site internet du magazine L'Express.

Au Parti socialiste, le porte-parole Benoît Hamon a lui aussi affirmé ne pas douter de l'impartialité de la journaliste.

"On ne peut pas soupçonner Audrey Pulvar d'avoir ménagé l'un ou l'autre d'entre nous parce qu'elle est la compagne de Montebourg", a-t-il déclaré lors de son point de presse hebdomadaire.

Ce n'est pas la première fois que la compagne d'un homme politique se voit ainsi contrainte de sacrifier sa carrière sur l'autel du conflit d'intérêt.

Début 2007, Béatrice Schönberg avait dû abandonner la présentation du journal de 20h00 sur France 2 en raison de sa relation avec Jean-Louis Borloo, alors ministre de la Cohésion sociale.

Dix ans plus tôt, Anne Sinclair avait volontairement cessé de présenter l'émission politique hebdomadaire Sept sur Sept lorsque son mari, Dominique Strauss-Kahn, était devenu ministre de l'Economie et des Finances du gouvernement de Lionel Jospin.

Laure Bretton et Elizabeth Pineau, édité par Patrick Vignal