BFMTV

Philippe envisage de reporter la réforme des institutions après les sénatoriales de septembre 2020

Édouard Philippe à l'Assemblée nationale, mercredi 12 juin 2019.

Édouard Philippe à l'Assemblée nationale, mercredi 12 juin 2019. - Alain JOCARD / AFP

Lors de son discours de politique générale ce mercredi, le Premier ministre a détaillé le calendrier des réformes qui vont être mises en place par le gouvernement. Édouard Philippe a notamment évoqué la réforme des institutions, qui pourrait être reportée au mois de septembre 2020.

Édouard Philippe a ouvert la porte mercredi un report de l'examen de la réforme des institutions après les sénatoriales de septembre 2020, appelant toutefois à ne pas "résister au désir de changement exprimé par les Français".

"Nous attendrons le moment propice et la manifestation de volonté du Sénat, qui peut être ne viendra qu'après le renouvellement de la Haute Chambre en 2020", a indiqué le Premier ministre lors de sa déclaration de politique générale devant l'Assemblée.

Édouard Philippe a également rappelé que "le Président de la République a la faculté d'interroger directement les Français (par référendum, NDLR) sur la réduction du nombre de parlementaires".

Jeanne Bulant avec AFP