BFMTV

Cahuzac: l'apparition publique qui divise Villeneuve-sur-Lot

Jérôme Cahuzac, samedi, sur le marché de Villeneuve-sur-Lot.

Jérôme Cahuzac, samedi, sur le marché de Villeneuve-sur-Lot. - -

L'apparition de Jérôme Cahuzac sur le marché de Villeneuve-sur-Lot, la ville dont il a été maire, n'a pas été vue du même œil par tout le monde dans son fief. Réactions.

La disgrâce nationale de Jérôme Cahuzac a-t-elle le même écho à Villeneuve-sur-Lot, la ville où l'ancien ministre du Budget était le maire? Après son apparition publique sur le marché de son fief, samedi matin, augurant un possible retour en politique, les avis sont partagés.

Quant on demande aux Villeneuvois si Jérôme Cahuzac aurait sa chance s'il se représentait en candidat sans étiquette à la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, certains répondent sans hésiter. "Oui", estime un jeune homme, qui après un temps d'hésitation ajoute: "parce qu'il était aimé". "Je pense qu'il a ses chances", renchérit un autre administré, "parce qu'il a fait beaucoup de choses pour la ville."

"Pour moi, il doit être évincé"

Mais cette opinion n'est pas partagé par tous. "Je ne veux pas qu'il se représente. De toute façon, je ne voterai pas pour lui", assène un autre Villeneuvois. "Il ne respecte pas la loi: pour moi, il doit être évincé", estime pour sa part une dame qui précise être "fille de militaire".

Une opinion que Jérôme Cahuzac avait lui-même soutenue sur notre antenne, le jour où il avait pour la première fois indiqué qu'il abandonnait son siège de député. "La faute morale ne me permet pas de rester député", avait-il déclaré.

Une candidature sans étiquette? "Hallucinant", pour le candidat PS

Mais mardi dernier, Europe 1 a affirmé que l'ancien ministre n'excluait pas à l'inverse de se représenter. "J'ai dit qu'une page se tournait, pas que j'arrêtais la politique", aurait-il dit à l'un de ses proches. Aussi, cette apparition sur le marché de Villeneuve a été vue par certains comme les prémices d'une nouvelle campagne.

Dans la classe politique de Villeneuve-sur-Lot, cette hypothèse a le mérite de mettre tout le monde d'accord. "C'est hallucinant!", a réagi Bernard Barral, le candidat officiellement investi par le PS pour l'élection du 16 juin prochain.

"Il faut revenir aux préoccupations réelles des gens et arrêter cette farce", a renchéri son rival de l'UMP Jean-Louis Costes. Quant au candidat FN, Etienne Bousquet-Cassagne, il a estimé que si "légalement", Jérôme Cahuzac avait le droit de se représenter, "moralement je ne pense pas".


A LIRE AUSSI: >> Quand Cahuzac prend la température de l'électorat à Villeneuve-sur-Lot

>> Succession de Cahuzac: législative partielle les 16 et 23 juin