BFMTV

Olivia Grégoire, députée LaREM de Paris, devient secrétaire d'Etat à l'Economie sociale

La députée Olivia Grégoire, nommée secrétaire d'Etat à l’Economie sociale, solidaire et responsable.

La députée Olivia Grégoire, nommée secrétaire d'Etat à l’Economie sociale, solidaire et responsable. - Thomas SAMSON © 2019 AFP

Olivia Grégoire, députée LaREM de la 12e circonscription de Paris, a été nommée dimanche secrétaire d'Etat à l'Economie sociale, solidaire et responsable.

Olivia Grégoire, nommée dimanche secrétaire d'Etat à l'Economie sociale, solidaire et responsable, est une ex-cheffe d'entreprise de 41 ans au caractère bien trempé, jusqu'alors vice-présidente de la commission des Finances de l'Assemblée, et à l'aile droite de LaREM.

Voix rocailleuse de fumeuse, cette Parisienne pur jus, qualifiée de "pugnace" par ses collègues, a notamment été présidente de la commission spéciale pour la loi Pacte sur les entreprises et les privatisations.

Usant parfois d'un langage managérial, celle qui a longtemps travaillé dans la "com", notamment au sein du groupe Havas, se définissait elle-même dans la presse au moment de son élection en 2017 comme un "bulldozer" qui ne "lâche jamais", rappelant avoir connu le chômage.

Arrivée avec la vague des "marcheurs" élus pour la première fois, elle avait déjoué tous les pronostics en délogeant la droite dans l'un de ses fiefs parisiens les plus imprenables. Elle avait battu dans la 12e circonscription le député LR sortant et maire du XVe arrondissement Philippe Goujon.

Passée par les cabinets ministériels de Raffarin et Bertrand

Née le 30 septembre 1978 à Paris, la macroniste a fait des études d'histoire, puis a été diplômée de Sciences Po - dans la même promotion qu'Emmanuel Macron-, et de l'Essec.

Fondatrice d'un cabinet de conseil en stratégie d'entreprise à destination des PME et start-ups, Olivia Grégoire, engagée de longue date avec la droite libérale et le centre droit, est passée par les cabinets ministériels de Jean-Pierre Raffarin et Xavier Bertrand.

Porte-parole du groupe LaREM, dès les débuts en 2017, cette quadra très à l'aise sur les plateaux de télévision s'était engagée dans la campagne parisienne des municipales auprès de Benjamin Griveaux, jusqu'à son retrait forcé après la diffusion d'une vidéo intime via les réseaux sociaux.

L'élue, qui a eu les honneurs de la presse people lors de son idylle avec l'ex-Premier ministre Manuel Valls en 2018, liste dans ses centres d'intérêts la natation et le snorkelling, ainsi que la peinture contemporaine.

C.Bo. avec AFP