BFMTV

Municipales à Lille: pas d'alliance entre Martine Aubry et les Verts

Martine Aubry

Martine Aubry - DENIS CHARLET / AFP

La maire de Lille dit regretter que la tête de liste écologiste Stéphane Baly "ne souhaite pas le rassemblement".

La maire PS de Lille, Martine Aubry, a annoncé samedi qu'il n'y aurait pas d'accord entre sa liste et celle portée par l'écologiste Stéphane Baly pour le second tour des municipales le 28 juin, regrettant que ce dernier "ne souhaite pas le rassemblement".

"Jeudi soir dernier, nos équipes se sont réunies, comme nous l'avions souhaité. Depuis, et malgré nos relances, +Lille Verte 2020+ n'a pas donné suite à cette première rencontre. Nous en prenons acte", a indiqué l'équipe de Martine Aubry dans un communiqué.

"Nous étions prêts à faire évoluer la gouvernance (...) Or, Lille Verte 2020 s'est arc-boutée sur une répartition des sièges qui ne reflète en rien les résultats du 1er tour qui, malgré un contexte particulièrement défavorable avec l'abstention des quartiers populaires, ont placé la liste +Lille en commun, Lille en confiance+ en tête de plusieurs points", ajoute le communiqué.

"Nous regrettons que les représentants de +Lille Verte 2020+ n'aient semblé intéressés que par des accords d'appareil, reléguant au second plan le projet municipal pourtant déterminant pour les Lillois et l'avenir de Lille", poursuit le texte.

Triangulaire le 28 juin

"Nous tirons les conséquences de leur silence depuis 48 heures, malgré plusieurs relances", a précisé à nos confrères de l'AFP Arnaud Deslandes, membre de la liste. "Déjà jeudi soir, ils ne semblaient pas vouloir trouver un accord", a-t-il ajouté, estimant que "cette attitude reflète ce qui s'est passé durant la deuxième moitié du mandat, et même durant le confinement". 

Les Verts sont alliés de Martine Aubry dans l'actuelle mandature et Stéphane Baly est lui-même conseiller municipal délégué aux énergies. Toutefois, "nous abordons le scrutin avec confiance: la liste est arrivée en tête, la dynamique est de notre côté. Nous continuerons de porter le programme que nous avons défendu sur la transition écologique, le développement économique soutenable, l'emploi, (...)", a assuré Arnaud Deslandes. Contacté par l'AFP, Stéphane Baly a indiqué ne pas vouloir réagir dans l'immédiat.

Au terme du 1er tour, le 15 mars, Martine Aubry - maire depuis 2001 et candidate à un 4e mandat - était arrivée en tête avec 29,8% des voix, tandis que la liste de Stéphane Baly avait signé une percée historique (24,5%). Arrivée 3e avec 17,5% des voix, l'ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, Violette Spillebout (LREM), avait tendu la main à Stéphane Baly au soir du premier tour, mais ce dernier avait rejeté sa proposition.

H.G. avec AFP