BFMTV

Municipales: à Biarritz, deux ministres candidats dans des listes concurrentes

Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne

Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne - Ludovic Marin / AFP

L'ex-socialiste Didier Guillaume et l'ex-LR Jean-Baptiste Lemoyne s'affronteront dans la ville des Pyrénées-Atlantiques. Faisant fi de leur appartenance commune au gouvernement, au grand dam de l'exécutif.

La solidarité gouvernementale semble avoir du plomb dans l'aile. Tous deux familiers de la table de l'hebdomadaire conseil des ministres, en leur qualité de ministre de l'Agriculture et secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne n'en seront pas moins rivaux en mars aux municipales à Biarritz.

C'était un secret de polichinelle, mais Didier Guillaume, ancien socialiste nommé à l'Agriculture, doit officialiser ses velléités électorales samedi. Le ministre voudrait conduire une liste face au maire sortant, candidat à sa réélection, le MoDem Michel Veunac, dont le parti est un allié de la majorité. Et c'est sur la liste de ce dernier que figure le secrétaire d'État Jean-Baptiste Lemoyne. 

Situation "cocasse" mais embarrassante

Si la situation peut paraître "cocasse", selon les mots d'un secrétaire d'État, elle ne fait pas rire à La République en marche (LaREM). Voire embarrasse un tantinet.

"On a décidé de lever le crayon. C'est délicat", a confié le numéro deux du parti, Pierre Person, à l'Agence France-Presse (AFP). Officiellement, le parti aurait décidé de n'accorder l'investiture à aucun des deux candidats. 

À LaREM, on prend aussi le parti d'en rire. "Toi aussi tu es candidat à Biarritz?" serait une plaisanterie en vogue au sein du bureau exécutif, selon Le Parisien.

Le hasard fait que les deux hommes avaient été pressentis pour un même poste par le passé, évoque l'AFP. En 2017, le nom de Jean-Baptiste Lemoyne était revenu avec insistance pour succéder au ministre de l'Agriculture Stéphane Travert. Dont le portefeuille a finalement échu à Didier Guillaume.

Accusations de parachutage en partage

S'il faut leur trouver un autre point commun, les deux hommes font chacun face localement à des accusations de parachutage. 

Didier Guillaume, ancien sénateur de la Drôme, "fond sur Biarritz dans une démarche étonnante, un peu prédatrice. Ses liens avec Biarritz sont assez ténus. Je pense que sa candidature étonne les Biarrots, il se parachute lui-même dans cette ville qui ne le connaît pas", critique le maire sortant auprès de l'AFP.

Jean-Baptiste Lemoyne, ancien sénateur et maire du village de Vallery dans l'Yonne, qui fut élu dans le IVe arrondissement de Paris au début des années 2000, essuie des remarques du même acabit.

À la ville, il est le compagnon de la sénatrice socialiste des Pyrénées-Atlantiques Frédérique Espagnac, qui fut proche de François Hollande. Il s'en était ouvert auprès de Paris Match en décembre. Une sénatrice "ennemie politique" de Didier Guillaume, selon Sud Ouest.

Discrète rencontre entre Guillaume et Philippe à Matignon

Jeudi, à deux jours de l'annonce en bonne et due forme de sa candidature, Didier Guillaume a eu une discrète entrevue avec Édouard Philippe à Matignon, a révélé Le Figaro.

Officiellement, "il a été question de phytosanitaire et du lancement de l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement", a indiqué le principal concerné au quotidien, qui lâche avoir confirmé au chef du gouvernement son annonce imminente de candidature. Avec tous ces ingrédients réunis, la campagne municipale biarrote ne devrait pas manquer de piment. 

Clarisse Martin avec AFP