BFMTV

"Martine Aubry a décidé d'y aller seule": divorce à Lille, entre les écologistes et la maire sortante

Stéphane Baly, candidat EELV aux municipales à Lille

Stéphane Baly, candidat EELV aux municipales à Lille - François Lo Presti - AFP

Alors qu'une alliance entre la maire socialiste sortante et le candidat écologiste était attendue, ce dernier explique au micro de BFM Grand Lille que Martine Aubry n'a pas souhaité entreprendre de discussions avec lui.

Les deux camps étaient unis depuis 2001. Mais c'est désormais sans le soutien des écologistes que la socialiste Martine Aubry fera campagne pour le second tour des élections municipales et tentera de décrocher un quatrième mandat à la tête de la capitale des Flandres.

La maire sortante et la tête de liste de Lille Verte 2020, Stéphane Baly, ne sont en effet pas parvenus à s'allier. Un désaccord qui, selon le candidat écologiste, est notamment lié au nombre de sièges à pourvoir au conseil municipal. Mais également au comportement de Martine Aubry, qui d'après lui n'a pas souhaité engager de discussion.

"Martine Aubry a refusé de me rencontrer et, de façon unilatérale, a décidé d'y aller seule", a-t-il déclaré au micro de BFM Grand Lille.

"Pas de risque que la ville bascule à droite"

Le candidat des Verts reste cependant confiant quant à l'avenir de la ville malgré cette triangulaire. "Ne nous racontons pas d'histoire. La ville n'est historiquement pas à droite. Il n'y a pas de risque qu'elle bascule à droite avec la candidature de Violette Spillebout", prétendante au Beffroi soutenue par La République en Marche et arrivée troisième au 1er tour, juge Stéphane Baly

Le candidat estime en effet que le vrai "match" se jouera entre lui et Martine Aubry au second tour.

"Le 28 juin, il y aura un vrai choix. Un choix pour un quatrième mandat, dont on peut questionner l'utilité, et pour un pouvoir hégémonique, un pouvoir solitaire", a-t-il ajouté. "Ou bien un choix pour un projet alternatif pour engager Lille dans une transition écologique et sociale."

Au premier tour, la maire sortante avait récolté 29,8% des voix, contre 24,5% pour Stéphane Baly. Face à eux, on retrouvera le 28 juin Violette Spillebout, qui avait obtenu 17,5% des suffrages exprimés en mars dernier.

Juliette Mitoyen