BFMTV
Politique

"Maison commune" de Valls: "une posture de communication", pour Jégo

Yves Jégo, député UDI de Seine-et-Marne, sur le plateau de BFMTV.

Yves Jégo, député UDI de Seine-et-Marne, sur le plateau de BFMTV. - BFMTV

Yves Jégo, député UDI de Seine-et-Marne, était l'invité de BFMTV ce jeudi. L'homme politique a réagi à la proposition de Manuel Valls de bâtir une "maison commune" avec le centre.

"Le Premier ministre ne pratique pas une majorité constructive et n'écoute pas le groupe UDI comme il devrait le faire". Yves Jégo, député UDI, a adressé jeudi sur BFMTV une fin de non-recevoir à l'appel du pied de Manuel Valls.

Le Premier ministre -qui multiplie les déclarations choc ces dernières semaines- a, entre autres, assuré vouloir bâtir une "maison commune" avec le centre. L'idée ne plaît pas à tout le monde au PS, notamment à Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du parti, qui a lancé un "appel solennel à l'unité des socialistes", estimant que "les dirigeants doivent maîtriser leur expression".

"Notre vision de la société n'est pas prise en compte"

L'UDI, de son côté, ne semble pas non plus tentée par les avances du Premier ministre. "Nos amendements sont rejetés systématiquement", témoigne Yves Jégo, "notre vision de la société n'est pas prise en compte". Pour le député UDI, il ne s'agit là que d'une stratégie de communication chez Manuel Valls. "Il y a dans sa posture des dernières 24h une posture de communication qui ne correspond pas à ce qu'on vit au parlement", a-t-il fait valoir sur BFMTV.

Cette tentative de rapprochement intervient une semaine après les déclarations de François Bayrou dans lesquelles le président du MoDem disait soutenir Alain Juppé dans la perspective des primaires de l'UMP pour la présidentielle 2017.

A.-L. B.