BFMTV

Mairie de Paris: Benjamin Griveaux prendra sa décision au printemps

Benjamin Griveaux a assuré qu'il prendrait sa décision quant à une éventuelle candidature pour la Mairie de Paris au printemps. Le porte-parole du gouvernement a également assuré ne pas croire en une primaire alors que plusieurs membres de la République en Marche ont l'Hôtel de Ville en ligne de mire

Nombreux sont les marcheurs à avoir des vues sur la Mairie de Paris. Lundi c’est Benjamin Griveaux qui n’a pas caché ses ambitions pour la capitale. Sans annoncer sa candidature, il a assuré ce mardi au Parisien qu’il prendrait sa décision "au printemps", assurant également ne pas croire à une primaire interne pour désigner le candidat du parti au pouvoir.

"Je veux faire les choses dans l’ordre. D’abord écouter les Parisiens car rien ne se fera sans eux : c’est ce qu’on va faire début octobre pendant cinq à six semaines pour établir le diagnostic. Sur ma candidature (...) je prendrai ma décision au printemps et je me tiendrai à ce calendrier", a-t-il assuré au quotidien.

"Je ne crois pas à une primaire, c'est une machine à diviser"

Mais le porte-parole du gouvernement n’est pas le seul à avoir l’Hôtel de Ville en ligne de mire. C’est également le cas de Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’Etat au Numérique, Julien Bargeton sénateur de Paris ou encore Hugues Renson, le député de la 13e circonscription de la capitale. Benjamin Griveaux estime cependant qu’une primaire pourrait être risquée pour l’éventuel mandat à venir.

"Personne n’est illégitime et chacun apporte sa pierre mais je ne crois pas à une primaire, c’est une machine à diviser. Ma conviction, c’est que notre candidat devra rassembler très large dès le premier tour, bien au-delà d’En Marche, pour enfin réconcilier les Parisiens", a-t-il expliqué.
G.D.