BFMTV

La sénatrice LREM et ex-ministre Nicole Bricq est décédée

Nicole Bricq est décédée à l'âge de 70 ans.

Nicole Bricq est décédée à l'âge de 70 ans. - PATRICK KOVARIK / AFP

La sénatrice et ex-ministre de François Hollande est décédée ce dimanche à l'âge de 70 ans "des suites d'une chute accidentelle dans un escalier".

Nicole Bricq, sénatrice (La République en marche) de Seine-et-Marne et ex-ministre de François Hollande, est décédée ce dimanche matin à l'âge de 70 ans, ont annoncé à l'AFP des sources gouvernementales.

Nicole Bricq, qui avait été l'une des premières parlementaires socialistes à rejoindre Emmanuel Macron après la création de son mouvement En Marche, est décédée à l'hôpital de Poitiers (Vienne), "des suites d'une chute accidentelle dans un escalier" samedi soir, a précisé l'une de ces sources.

Nicole Bricq se trouvait sur son lieu de vacances quand elle a fait cette chute, a indiqué pour sa part à l'AFP Philippe Bonnefoy, son ancien chef de cabinet au ministère du Commerce extérieur. Elle est décédée tôt ce dimanche matin à l'hôpital de Poitiers où elle avait été transportée, a-t-il ajouté en précisant qu'elle serait inhumée "dans les jours qui viennent à La Rochefoucauld" (Charente), sa ville natale.

Ministre de l'Écologie puis du Commerce Extérieur

Née le 10 juin 1947, Nicole Bricq avait été élue députée PS de Seine-et-Marne en 1997 en battant alors le sortant RPR Jean-François Copé, qui avait pris sa revanche sur elle en 2002. Elle était ensuite devenue sénatrice de Seine-et-Marne en 2004. Spécialiste des questions économiques, dotée d'une forte personnalité, elle était devenue en 2011 rapporteure générale du Budget au Sénat, première femme à occuper ce poste.

Après la victoire de François Hollande à la présidentielle de 2012, elle avait été nommée ministre de l'Ecologie, poste qu'elle n'avait occupé qu'un mois, avant de devenir ministre du Commerce extérieur jusqu'au remaniement de mars 2014. Nicole Bricq avait décidé il y a quelques jours de jeter l'éponge et de ne pas se représenter aux sénatoriales de septembre en Seine-et-Marne.

P.L avec AFP