BFMTV

L'Association Sœur Emmanuelle dénie à Wauquiez le droit de se présenter en héritier de la religieuse

Laurent Wauquiez

Laurent Wauquiez - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

L'Association Sœur Emmanuelle-Asmae a publié ce vendredi un communiqué courroucé, déniant avec force tout lien de proximité entre Laurent Wauquiez et la religieuse, fondatrice de cette organisation caritative. Le président des Républicains a annoncé sa participation à un événement placé sous le patronage de sœur Emmanuelle, dans son fief du Puy-en-Velay.

Si les compétences de Laurent Wauquiez en arabe, langue qu'il assure maîtriser, n'ont pas impressionné tout le monde, c'est un autre souvenir lié à son séjour d'énarque au Caire qui suscite la controverse ce vendredi soir.

Le président des Républicains devait participer ce vendredi au Puy-en-Velay à un déjeuner-débat sous l'égide de l'association l'Opération orange de Sœur Emmanuelle, une religieuse qu'il dit avoir fréquentée en Egypte déclarant même avoir tissé un lien avec elle.

En réponse, l'Association Sœur Emmanuelle-Asmae, fondée en 1980 par la religieuse et sans lien avec la précédente organisation citée, a publié un communiqué plein d'une colère froide à son adresse.

"Il peut participer à tous les déjeuners qu'il souhaite"

Intitulé Laurent Wauquiez et sœur Emmanuelle Toujours pas! , le texte ne fait pas semblant de lancer la charge: "Asmae intervient pour préciser, une nouvelle fois, que Laurent Wauquiez utilise sœur Emmanuelle pour donner du crédit à son image." Faisant référence au repas public, il est ensuite écrit:

"Monsieur Wauquiez peut participer à tous les déjeuners qu’il souhaite, mettre tous les portraits possibles de la religieuse dans son bureau, depuis l’année passée rien n’a changé, il ne fait toujours pas partie des proches de sœur Emmanuelle. Asmae continuera, tant que cela s’avérera nécessaire, d’expliquer qu’il n’y a jamais eu d’amitié ni de proximité entre lui et sœur Emmanuelle."

"Sœur Emmanuelle ne m'a jamais parlé de lui" 

Pour mieux comprendre l'exaspération perceptible de l'association, et cette tentative de clore ce qui ressemble à un feuilleton, il convient de revenir quelques années en arrière, ce que Le Monde a fait sur son site internet. Lors de ses jeunes années en politique, Laurent Wauquiez affirmait donc avoir noué une amitié avec la bonne sœur lors d'un stage effectué au Caire. Il racontait notamment que la nonne lui disait lorsqu'elle le rencontrait: "Mon petit Laurent, qu'as-tu fait de bon depuis que je t'ai vu?"

A la fin de l'année 2007, secrétaire d'Etat et porte-parole du gouvernement, il a cependant eu besoin de l'intercession de l'évêque de Toulon pour obtenir un entretien avec sœur Emmanuelle. Celle-ci n'était pas au mieux alors, vivant dans une maison de retraite du Var, et s'est éteinte quelques mois après cette entrevue, lors de laquelle une photo a été prise.

En 2016, Catherine Alvarez, directrice générale de l'association qui prolonge l'œuvre caritative de sœur Emmanuelle, déclarait au Monde: "Sœur Emmanuelle ne m’a jamais parlé de lui. Je n’ai même aucune certitude qu’il l’ait croisée avant cette fameuse photo." Apprenant sa venue à un événement baptisé du nom de la religieuse ce vendredi, elle a affermi ses coups: "Je ne suis pas sûre que les opinions de monsieur Wauquiez auraient été du goût de sœur Emmanuelle".

Le communiqué de ce vendredi soir aura encore précisé le degré d'estime dans lequel l'association tient Laurent Wauquiez et le crédit qu'elle accorde à la relation présumée de l'homme du "cancer de l'assistanat" avec la "petite sœur des pauvres". 

Robin Verner