BFMTV

Hollande "révolté" par "l'exécution barbare" de James Foley

François Hollande

François Hollande - AFP

Le président français a ainsi appelé "le monde" à prendre "conscience du groupe qui est maintenant en Irak et en Syrie", évoquant l'Etat islamique.

François Hollande a condamné "avec la plus grande fermeté l'exécution barbare" du journaliste James Foley, enlevé en Syrie fin 2012 par les jihadistes de l'Etat islamique, selon un communiqué de l'Elysée diffusé mercredi soir. A son arrivée à La Réunion jeudi matin, le chef de l'Etat s'est dit "révolté".

Le président français a ainsi appelé "le monde" à prendre "conscience du groupe qui est maintenant en Irak et en Syrie", évoquant l'Etat islamique.

"Cette organisation terroriste met en cause toutes les libertés dont celle de la presse. Elle ne défend que l'horreur et le fanatisme", souligne François Hollande.

Le chef de l'Etat exprime toute sa solidarité à la famille et aux proches de ce "grand reporter, qui a exercé son métier d'information avec courage, au péril de sa vie", selon le communiqué.

A. K. avec AFP