BFMTV

Hausse des cotisations mutuelles: Agnès Buzyn dit "regretter" cette annonce

Alors que le gouvernement est en pleine négociation avec les assureurs, la ministre de la Santé explique avoir appris par voie de presse l'augmentation des cotisations mutuelles prévue en janvier. Elle a convoqué ce mardi le président de la Mutualité pour obtenir des explications.

Elle n'a pas apprécié la méthode et le fait savoir. Alors que le gouvernement est en pleine négociation avec les mutuelles et les assureurs pour essayer d'établir un remboursement à 100% des lunettes, soins dentaires et audioprothèses, le président de la Mutualité française a annoncé ce mardi matin que les cotisations sur les mutuelles allaient augmenter en janvier prochain, de 2 à 4%.

Une annonce qu'Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, juge "malvenue". Invitée de BFMTV et RMC, elle a fait part de son étonnement, et annoncé qu'elle rencontrerait le président de la Mutualité dans la journée à ce sujet. 

"Je regrette un peu cette annonce puisque nous sommes en pleine négociation avec la mutualité et avec les assureurs au sens large, pour aller vers un reste à charge zéro pour l’optique, le dentaire et les audioprothèses. Cette négociation remet tout à plat, nous essayons d’identifier les paniers de soins qu’il faudrait rendre pris en charge à 100% pour les Français", a expliqué la ministre. 

Une "anticipation malvenue"

"Dans une négociation en cours, annoncer une augmentation des prix c’est peut-être anticiper les discussions que nous allons avoir en 2018", a-t-elle jugé. 

Les négociations doivent notamment permettre de déterminer ce qui sera à la charge des assureurs, à la charge de la Sécurité sociale et comment les coûts de fabrication notamment peuvent être réduits. Agnès Buzyn a précisé avoir appris cette hausse par voie de presse ce mardi matin.

"Cela aurait pu être discuté, on aurait pu me prévenir en amont et alors que nous ouvrons une très grosse négociation. C’est une anticipation malvenue", a-t-elle estimé. 

La ministre a précisé que les discussions avaient avancé sur la question des soins dentaires notamment, et que des annonces seraient faites en 2018. Sur l'optique et les audioprothèses en revanche, le calendrier pourrait être différent car les discussions n'ont commencé que récemment. 

Charlie Vandekerkhove