BFMTV

Régionales: la vie privée d'Agnès Pannier-Runacher se retrouve au cœur d'une polémique

La préfecture a bien validé sa candidature - en position non éligible - sur la liste de La République en Marche (LaREM) dans le Pas-de-Calais. Pourtant, la candidature d'Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie, aux élections régionales suscite de nouveau la polémique. La dernière en date, née en ce début de semaine, concerne le conjoint d'Agnès Pannier-Runacher, l'ancien député Nicolas Bays. Politico indiquait lundi que la ministre avait changé de domiciliation le 9 mai, "à la veille de la date de dépôt des listes LaREM", et s'était installée chez son compagnon, à Lens. Ce timing interroge. De même que le rôle qu'occupait Nicolas Bays jusqu'au même jour, puisqu'il était jusque là son chef de cabinet. Devenu aux yeux de la loi le concubin de la ministre, l'intéressé a dû quitter ses fonctions, comme le prévoit la jurisprudence "Fillon". Officiellement, c'est chose faite depuis le 9 mai: l'arrêté qui établit la fin de leur collaboration a été publié ce week-end, avec effet rétroactif. Cependant, Nicolas Bays n'a officialisé sa démission auprès de ses équipes que le 21 mai.

Sur le même sujet