BFMTV

Peillon et Trierweiler pour les tablettes numériques à l'école

Le ministre de l'Education et la compagne de François Hollande, ce lundi matin dans une Clis de Créteil.

Le ministre de l'Education et la compagne de François Hollande, ce lundi matin dans une Clis de Créteil. - -

Le ministre de l'Education et la compagne du président de la République se sont rendus lundi matin dans une classe spécialisée, qui expérimente l'utilisation de tablettes à l'école.

Vincent Peillon et Valérie Trierweiler s'intéressent à l'introduction des tablettes dans le milieu scolaire. Ce lundi matin, le ministre de l'Education et la compagne du président François Hollande se sont rendus dans une classe d'inclusion scolaire (Clis) de Créteil, où est menée une expérimentation pédagogique fondée sur l'utilisation de tablettes numériques.

Cette expérimentation concerne, en France, "un peu plus d'une centaine d'élèves aujourd'hui", a indiqué Vincent Peillon. "Elle est au début de sa mise en place, mais déjà les premiers résultats et ce que nous savons nous font penser qu'il faudra la généraliser", a-t-il ajouté.

Durant une partie de la matinée, le ministre et la compagne de François Hollande ont assisté à une démonstration par un enseignant de l'utilisation de tablettes numériques tactiles au bénéfice d'élèves présentant des troubles cognitifs. "C'est un moyen d'apprendre beaucoup plus facile", a commenté Valérie Trierweiler. "C'est plus facile de créer de l'autonomie chez ces enfants", a renchéri l'enseignant de la Clis, Thomas Mourot.

Vers un "service public de numérique éducatif"

Lors de cette visite, Vincent Peillon a rappelé qu'il était "en train de créer un service public de numérique éducatif" qui se traduira notamment par la création d'une direction consacrée à ce domaine au sein du ministère de l'Education.

Interrogée sur sa présence aux côtés du ministre, Valérie Trierweiler a pour sa part rappelé son engagement associatif en faveur "des enfants en situation de vulnérabilité", notamment au travers de l'Association européenne contre les leucodystrophies. Elle a réfuté tout lien entre sa présence et la future campagne pour les élections municipales du printemps prochain.

|||Les classes d'inclusion scolaires (Clis) sont des classes regroupant, au sein d'écoles primaires, un petit nombre d'élèves en situation de handicap. L'objectif de ces classes spécialisées au sein d'un établissement ordinaire est de permettre à ces élèves de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaires.

M. T. avec AFP