BFMTV

Après Hollande, Valls demande à l'Arabie saoudite de renoncer à exécuter Ali al-Nimr

Manuel Valls, dimanche, au congrès du Parti radical de gauche.

Manuel Valls, dimanche, au congrès du Parti radical de gauche. - Sylvain Thomas - AFP

Manuel Valls a à son tour appelé jeudi l'Arabie saoudite à ne pas exécuter le jeune chiite Ali al-Nimr, condamné à mort après avoir participé à des manifestations du Printemps arabe en 2012, après un appel de François Hollande mercredi.

"La France est fermement opposée à la peine de mort. Nous appelons à renoncer à l'exécution d'Ali Mohammed al-Nimr", a déclaré le Premier ministre français sur son compte Twitter.

Manuel Valls, qui doit se rendre en visite officielle dans le royaume du Golfe en octobre, complète son message par le mot-dièse "#FreeNimr". "L'Arabie saoudite doit renoncer à cette exécution. La liberté d'expression ne doit pas mener à la mort", a par ailleurs tweeté le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

la rédaction avec AFP