BFMTV

Jean-Marie Le Pen envisagerait de  présenter des candidats aux législatives

Jean-Marie Le Pen envisage de présenter des candidats concurrents du FN aux législatives de 2017.

Jean-Marie Le Pen envisage de présenter des candidats concurrents du FN aux législatives de 2017. - AFP

Selon son entourage, sa décision serait prise. Jean-Marie Le Pen a annoncé, ce jeudi, qu'il va présenter des candidats concurrents du Front national, dont il a été exclu.

Jean-Marie Le Pen compte bien présenter des candidats sous son propre nom aux législatives de 2017. Ce scénario est étudié par le patriarche, exclu du Front national, dont il est toujours le président d'honneur. Et il a officiellement dévoilé ses intentions ce jeudi matin sur LCI. 

"Plusieurs centaines de circonscriptions sont envisagées", a soufflé au Scan un proche de Jean-Marie Le Pen ce mercredi, qui explique que ce dernier aurait pris cette décision après une dizaine de jours de réflexion. 

Consolider "Jeanne, au secours"

Après avoir sommé sa fille, à plusieurs reprises, de lui rouvrir les portes du FN, Jean-Marie Le Pen veut désormais se concentrer sur la pérennisation de son mouvement "Jeanne, au secours!", qu'il a lancé fin mars.

Un nom de baptême pris en référence à l'appel qu'il avait lancé le 1er mai 2015, lors de la traditionnelle manifestation du FN. Alors que les relations avec les dirigeants du parti qu'il a cofondé étaient déjà très crispées, il avait poussé ce cri devant la statue de Pucelle d'Orléans, place des Pyramides à Paris. 

Des investitures communes avec d'autres partis d'extrême droite? 

Pour mener à bien son entreprise, Jean-Marie Le Pen envisage de mettre en place des coordinations avec d'autres partis d'extrême droite, comme celui de Carl Lang, le Parti de la France, sous la forme d'investitures communes. Comme le souligne Le Scan, Jean-Marie Le Pen s'est jusqu'à présent toujours défendu de vouloir entrer en dissidence vis-à-vis du Front national.

"Mais l'autre objectif de cette initiative est probablement de rallier certains militants du parti qui se sentent désavoués ou qui ont été écartés par Marine Le Pen, présidente du Front national", écrit encore Le Scan. Cette annonce devrait intervenir alors que le Front national a quasi-clôturé sa phase de pré-investitures aux législative. 

C. P.