BFMTV

2017: Hollande n'a "aucune raison d'être candidat" si le chômage ne baisse pas

Le président de la République François Hollande sur le site de Michelin Ladoux, le 18 avril 2014 près de Clermont-Ferrand.

Le président de la République François Hollande sur le site de Michelin Ladoux, le 18 avril 2014 près de Clermont-Ferrand. - -

Le chef de l'Etat a lié ce vendredi son avenir à l'amélioration des chiffres du chômage, lors d'une visite à Clermont-Ferrand. Il a assuré que sa priorité était l'emploi des jeunes.

François Hollande a déclaré vendredi n'avoir "aucune raison d'être candidat" à un deuxième mandat si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, lors d'une visite de Michelin à Clermont-Ferrand.

Le président de la République avait été très critiqué en janvier dernier, au moment où il avait reconnu qu'il n'avait pas réussi à "inverser le courbe du chômage" en 2013. La lutte pour l'emploi est un des chantiers prioritaires du nouveau gouvernement Valls, qui espère beaucoup de la mise en place programmée du Pacte de responsabilité.

Les jeunes, une "priorité"

"Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", a déclaré le chef de l'Etat lors d'un déjeuner avec une vingtaine de salariés, de dirigeants et de syndicalistes de Michelin.

Il répondait à l'un d'eux qui l'interrogeait sur le chômage. François Hollande a rappelé que l'emploi était sa "priorité" et tout particulièrement l'emploi des jeunes. "On va y mettre toute notre énergie parce qu'il n'y a pas d'autre enjeu", a-t-il ajouté.

V.P. avec AFP