BFMTV

Présidentielle: l'âge d'Alain Juppé "importe peu" juge Benoist Apparu

Benoist Apparu

Benoist Apparu - BFMTV

Cette élection en 2017 ne sera pas selon Benoist Apparu "une campagne de fantasmes et de rêves, mais une campagne crédible", notamment pour contrer le Front national qui aura d'après lui toutes ses chances en 2022 si le prochain chef de l'Etat - il soutient Juppé - manque les "réformes nécessaires" pour la France.

L'âge du capitaine n'entre pas dans l'équation. Soutien officiel d'Alain Juppé, Benoist Apparu a jugé dimanche sur BFMTV que l'âge (72 ans) du maire de Bordeaux en 2017 pour la présidentielle "importe peu" car dans la ville, l'ancien Premier ministre a su être un édile "moderne et contemporain". Surtout, selon le maire de Châlons-en-Champagne, "au regard de l'âge" d'Alain Juppé, "il ne fera qu'un seul mandat" ce qui constitue selon lui un avantage certain.

Quant à anticiper une alliance avec François Bayrou en vue de 2017, comme le souhaite dès la primaire son mentor, Benoist Apparu a justifié la tactique: "Peut être que Francois Bayrou nous a fait perdre en 2012. Raison de plus pour s'allier avec lui en 2017". Cette alliance avec le maire de Pau est un sujet de crispation au sein de l'UMP et de ses militants qui reprochent à François Bayrou son appel à voter François Hollande en 2012.

Le FN? 2017 est "la dernière chance" avant 2022

Justement cette course à l'Elysée en 2017 ne sera pas selon Benoist Apparu "une campagne de fantasmes et de rêves, mais une campagne crédible", notamment pour contrer le Front national qui aura d'après lui toutes ses chances en 2022 si le prochain chef de l'Etat manque les "réformes nécessaires" pour la France. Pour lui, sans nul doute, Alain Juppé est l'homme de la situation, malgré son âge.

Mais l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy et de François Fillon insiste: "2017 se sera la dernière chance des partis traditionnels" face au Front national.

Alain Juppé comme François Fillon, Xavier Bertrand et probablement Nicolas Sarkozy ou Bruno Le Maire comptent parmi les candidats qui vont s'affronter au sein de l'UMP lors d'une primaire en vue de représenter leur camp en 2017.

S.A.